Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Comparution de 11 jeunes marocains devant la justice tunisienne


Lundi 14 Novembre 2011 modifié le Mardi 15 Novembre 2011 - 22:30

Onze jeunes marocains, interpellés dimanche soir par les services de sécurité tunisiens, ont comparu ce lundi devant la Chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis sous les chefs d'accusation d'"actes de violence, vandalisme et agression" dans l'enceinte de l'aéroport de la capitale.




Comparution de 11 jeunes marocains devant la justice tunisienne
Le tribunal a décidé, à l'issue de l'audience, de relaxer deux jeunes pour absence de preuves et de reporter au 21 novembre l'examen de l'affaire concernant les autres accusés, maintenus en détention, a déclaré Me Khadija Amejdour, l'avocate chargée par l'ambassade du Maroc de prendre la défense des accusés.

L'avocate a sollicité du tribunal de tenir compte de la condition de ces jeunes et des circonstances entourant les faits au point qu'ils ont cédé à l'emportement et à la fougue.

Une source du ministère tunisien de l'Intérieur avait déclaré à la MAP que les onze jeunes figuraient parmi les 150 passagers, en majorité marocains, qui s'apprêtaient à embraquer sur un vol de la Royal Air Maroc à destination de Casablanca. Des échauffourées ont ensuite éclaté entre eux pour dégénérer en actes de vandalisme touchant des équipements de la salle d'attente de l'aéroport.

L'ambassade du Maroc en Tunisie avait entrepris, dès la nuit de dimanche, des contacts avec les autorités tunisiennes au sujet des ressortissants marocains arrêtés en vue d'élucider les circonstances de ces incidents.

D'autre part, le ministère tunisien de la Santé a informé l'ambassade qu'un seul ressortissant marocain, parmi les supporters du WAC, avait été admis à l'hô pital samedi après le match contre l'Espérance. Il a pu quitter le même jour l'établissement après avoir reçu des soins pour blessures légères.

Lundi 14 Novembre 2011 - 22:27

(Source MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter