Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Commerce: Le Maroc plaide en faveur d’un "traitement spécial et différencié" pour les pays en développement


Lundi 3 Octobre 2016 modifié le Lundi 3 Octobre 2016 - 21:54

Le Maroc, coordonnateur du groupe africain auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a plaidé lundi en faveur d’un traitement spécial et différencié pour les pays en développement dans le cadre de tout accord sous les auspices de cette institution.




"Le traitement spécial et différencié pour tous les pays en développement doit rester partie intégrante de tout programme des négociations", a affirmé l’ambassadeur représentant permanent du Royaume à Genève, Mohamed Aujjar, lors d’une réunion du Conseil général de l’OMC. Le groupe africain, a-t-il dit, réaffirme la nécessité de préserver la composante développement du Programme de développement de Doha (PDD) et réitère la mise en garde contre les approches plurilatérales dont l'effet est de marginaliser et d'exclure la majorité des membres de la prise de décision. A cet égard, l’ambassadeur a relevé que le blocage que connait la mise en œuvre du mandat du PDD nécessite une approche unifiée et coordonnée de tous les membres de l’organisation. L’OMC, a-t-il poursuivi, devrait coopérer pour faire en sorte que le commerce concoure à la réalisation des objectifs de développement pour faciliter l'intégration bénéfique des pays en développement et des pays les moins avancés (PMA) dans le système commercial multilatéral.

Il a ainsi appelé à un renforcement de la cohérence entre l’OMC et le système onusien, afin que la communauté internationale soit mieux à même de relever des défis mondiaux comme la promotion de la paix, la lutte contre le changement climatique, le terrorisme ou le développement durable. Les Etats membres de l’organisation, a-t-il fait observer, ne peuvent rester indifférents à la dynamique actuelle, où la volonté commune et la détermination ont pu aboutir à des accords. "Ils devraient dépasser leur divergence et aller dans le sens de la cohérence des actions menées en faveur du développement par les différents acteurs et institutions", a expliqué M. Aujjar. Il a dans cette perspective affirmé que le groupe africain est disposé à s'engager dans le sens de la reprise des négociations aux fins de l’obtention de nouveaux résultats à la 11ème conférence ministérielle de l'OMC.

Le diplomate a dans ce sens attiré l’attention des membres sur leur engagement pour faire avancer les négociations sur les questions restantes du cycle de Doha, notamment le soutien interne, l'accès aux marchés et la concurrence à l'exportation. Les pays africains tiendront à la mi-octobre, à l’initiative du Maroc, des réunions de concertation en vue de permettre au groupe de faire "des contributions concrètes sur les sujets de négociations à venir et de pouvoir ainsi s’engager sur des bases claires".


MAP
Lundi 3 Octobre 2016 - 21:53





Nouveau commentaire :
Twitter