Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Commémoration du 59e anniversaire du déclenchement des opérations de l'armée de libération dans le nord du Maroc


Lundi 29 Septembre 2014 modifié le Lundi 29 Septembre 2014 - 13:57

Le peuple marocain et la famille des anciens résistants commémorent, en octobre prochain, le 59è anniversaire du lancement des opérations de l'armée de libération dans le nord du Royaume, une phase à inscrire en lettres d'or dans l'histoire nationale et une épopée reflétant la symbiose entre le Trône et le peuple dans la lutte pour l'indépendance.




Dans un communiqué publié en la circonstance, le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération revisite cette épopée glorieuse, en rappelant que les fils des provinces de Taza et Boulemane avaient donné la mesure de leur bravoure et de leur sens patriotique élevé en lançant les premières opérations de l'armée de libération contre le colonisateur dans cette région, afin d'obtenir le retour d'exil du symbole de la nation, feu Mohammed V.

Cette opération a été le prolongement naturel de la résistance armée lancée suite à la déportation du père de la Nation, feu Mohammed V, par les autorités du Protectorat qui visaient ainsi à porter atteinte aux liens unissant le trône et le peuple et stopper l'élan de patriotisme dont se nourrissait le mouvement de résistance.

Des manifestations ont ensuite gagné en ampleur dans tout le Royaume témoignant de la forte mobilisation des Marocains et de leur attachement à leur Roi et aux valeurs sacrées de la nation, et inscrivant en lettres d'or la glorieuse épopée de la révolution du Roi et du peuple, du 20 août 1953.

Les patriotes dans les régions de Marmoucha et de Taza ont réagi en symbiose avec ce mouvement en organisant des cellules de résistance, prouvant ainsi leur patriotisme et leur dévouement pour la cause nationale.

Au début de l'année 1955, le navire "Dina", transportant des armes sophistiquées en provenance de l'Orient arabe et destinées aux résistants a accosté en secret à Ras Al Maa (est de Nador). Les hommes de l'armée de libération ont veillé à l'acheminement de ces armes jusquôaux postes avancés de la résistance. Les 1er et 2 octobre 1955 sont des dates marquantes en ce quôelle coïncident avec le déclenchement du mouvement de l'armée de libération dans le nord du Royaume.

Les troupes de l'Armée de Libération s'étaient déployées sur plusieurs fronts et menaient des attaques coordonnées contre les postes des forces coloniales à Boured, Aknoul, Tizi Ousli et Ballouta.

Les vaillants résistants des montagnes du Rif et de la région de Taza ont infligé aux forces d'occupation des pertes sévères aux plans humain et matériel, notamment à Jbel Lakraâ, Bouskour et Tizi Ouddarn.

Les opérations héroïques de l'Armée de Libération marquaient ainsi le début de la fin du colonialisme. En effet, 45 jours après le déclenchement de ces opérations, feu Mohammed V était de retour à la mère-patrie, soit le 16 novembre 1955, porteur de la bonne nouvelle de l'indépendance proche et de la réunification du Royaume.
Lundi 29 Septembre 2014 - 13:54





Nouveau commentaire :
Twitter