Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Cinq ONG internationales appellent Alger à leur ouvrir ses portes


Mercredi 12 Février 2014 modifié le Jeudi 13 Février 2014 - 09:42

Cinq organisations de défense des droits de l’homme, Amnesty International, le Réseau euroméditerranéen des droits de l’homme (REMDH), Human Rights Watch, l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme et l’Organisation mondiale contre la torture, ont appelé les autorités algériennes à leur permettre l’accès à l’Algérie.
Les ONG notent que le mandat de trois ans de l’Algérie au Conseil des droits de l’homme n’aura de sens que si elle coopère pleinement avec ce Conseil en permettant la visite de ses ONG.




Ces ONG déplorent que l’Algérie, qui est membre du Conseil des droits de l’homme depuis janvier 2014, «doit se conformer aux valeurs du Conseil des droits de l’homme des Nations unies et permettre aux experts de l’ONU et aux organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme de se rendre dans ce pays».

Dans une lettre adressée au gouvernement algérien depuis Genève, les cinq ONG regrettent qu'Alger "persiste depuis des années à refuser tout accès à son sol à des acteurs des droits humains mondialement reconnus et des experts du système des Nations unies". "L'Algérie, qui vient de rejoindre le CDH, empêche l'accès à son territoire au rapporteur de l'ONU sur la torture et au groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires, en dépit de leurs demandes répétées", s’indigne le directeur d'Amnesty international pour la zone MENA, Philip Luther, ajoutant que «depuis plusieurs années, les autorités algériennes refusent d’accorder des visas à des organisations internationales non gouvernementales de défense des droits de l’homme et ont violé de multiples manières le droit des organisations de défense des droits de l’homme algériennes à agir librement».

«Toutes nos organisations ont transmis plusieurs demandes officielles de visite à l’Algérie jusqu’à l’an dernier, mais les autorités algériennes nous ont opposé un refus, soit n’ont pas répondu, soit ont imposé des conditions d’accès qui ne nous auraient pas permis de mener notre mission de recherche librement», indique Michel Tubiana, président du REMDH.

"L'Algérie est le seul pays dans la région qui impose des restrictions de ce genre aux organisations des droits de l'homme alors que nous visitons régulièrement le Maroc, la Libye et la Tunisie sans entraves", a souligné de son côté le directeur adjoint de Human Rights Watch pour la zone MENA, Eric Goldstein.

Mercredi 12 Février 2014 - 19:42






1.Posté par Mahiou le 12/02/2014 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Décidément c'est la fête d' Alger en ce moment : qui sème le vent récolte la tempête dit un proverbe.

2.Posté par Lahsen le 13/02/2014 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec ses 50 ans d’existence, l’Algérie a commis des dégâts et des crimes inimaginables, a ne citer entre-autres que :

- Le kidnapping de plusieurs milliers de Sahraouis marocains suivi, de leurs tortues et leurs délimitations, et de leurs enfermement dans des camps de concertation assiégé par l'Armée algérienne et les terroristes du Polisario..
- L'expulsion, et le dépouillement de leurs biens de 45.000 marocain le jour fête de l'Aid.
- La création de la GIA par le service secret algérien, qui avait abouti au massacre de 350.000 algériens, des tortues,, et la disparition de plusieurs milliers de citoyens de ce pays.
-La formation et l’armement de terroristes, de trafiquants et de meurtriers en Algérie qui ont opérés dans le pays, au Mali, et dans d'autres pays étrangers.
- Le non respect des droits de l'homme dans le pays.
- La misère noir causée par la corruption sans limite dans un pays pétrolier, et j'en passe....

C'est ça la liberté? où va t-il aboutir ce régime ingrat, sanguinaire, corrompu, algérien?

Il serait temps que le peuple algérien se libère de ses bourreaux et de ses monstres nuisibles à la société, à leurs pays voisins et au monde entier.

Nouveau commentaire :
Twitter