Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 






Cherkaoui Roudani: au sein de l'UA, le Maroc jouera un "rôle de stabilisateur, de pacificateur et de rassembleur"


Jeudi 2 Février 2017 modifié le Samedi 4 Février 2017 - 07:42

Pour Atlasinfo, le géostratège et politologue, Cherkaoui Roudani, est revenu sur le discours historique du Roi Mohammed VI devant le 28e sommet de l'Union africaine après 33 ans d'absence. Pour M. Roudani, ce retour du Maroc au sein de l'UA donnera un élan très fort à l’intégration africaine et contribuera à la paix et à la stabilité du continent africain.

Propos recueillis par Hasna Daoudi




Cherkaoui Roudani: au sein de l'UA, le Maroc jouera un "rôle de stabilisateur, de pacificateur et de rassembleur"
Quel est votre analyse du discours du Roi Mohammed VI devant le sommet de l’UA, après une absence de 33 ans ?

Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de la réintégration du Royaume du Maroc à l’Union africaine est historique et percutant dans le sens propre du terme. Le souverain a mis l’accent sur l’africanité du Maroc en rappelant que « l’Afrique notre continent et notre maison. Il a souligné d’une manière très forte que le retrait du Maroc de l’OUA a été nécessaire. Les trajectoires des nations africaines post-colonialisme ont été dans une divergence totale ce qui n’a pas favorisé un panafricanisme juste et fondé. Ce retrait a permis de comprendre la profondeur des équations et des interactions entre le Royaume et le continent africain afin d’amorcer dans le temps et l’espace une convergence tant souhaité par l’ensemble de la population africaine.
Le discours royal démontre aussi que le retour du Royaume est pragmatique et nullement dicté par des calculs politiques ou tactiques. C’est un retour pour l’Afrique et dans l’intérêt de la population africaine.


Ce retour signifie-t-il un échec des adversaires de l'intégrité territoriale du Maroc ?

Le retour est un échec pour ceux qui cherchent à perpétuer la déliquescence des nations africaines. Alors que la majorité des pays ont applaudi ce retour, la minorité de pays, connus par un passéisme axé sur des fondements idéologiques datant de la guerre froide, tentera d’entraver la marche de l’unité africaine. Ce qui est sûr, cette réintégration du Maroc donnera un élan très fort à l’intégration africaine. Le Maroc avait toujours une vocation africaine et jouera sans aucun doute un rôle déterminant pour que le leadership du continent devienne une réalité. Le continent est secoué depuis la fin de la guerre froide par des guerres et des tensions ethniques. Plusieurs régions ont besoin d’un dialogue serein et responsable pour dépasser leurs antagonismes. Au sein de l’UA, le Maroc peut jouer ce rôle de stabilisateur, de pacificateur et de rassembleur. Il jouit de la confiance de ses pairs africains lui permettant d’être une véritable force de proposition.
Je pense qu’au-delà de l’objectif de faire face aux thèses des adversaires de l’intégrité territoriale au sein de l’UA, le discours de SM le Roi à Addis Abeba présage d’une unité africaine solide et agissante


Dans son discours, le Roi a affirmé que le Royaume a fait le choix de l’Afrique. Comme cela se traduit-il ?

Faire le choix de l’Afrique veut dire que le Maroc a la possibilité de choisir d’autres espaces régionales pour évoluer sereinement. Cela veut dire aussi que la démarche marocaine s’inscrit dans l’ascèse de l’intégration et de l’union. Ce retour n’est nullement une tactique comme l’a bien souligné SM dans son discours de Trône. Cela sous-entend clairement défendre un idéal supérieur. Le retour du Maroc est un engagement pour l’Afrique et avec l’Afrique.
C’est pourquoi, le discours royal devant le sommet de l‘UA a apporté des réponses concrètes aux problèmes dans lesquels s’enlise le continent africain. SM le Roi a mis en avant le modèle marocain dans la promotion d'une coopération Sud-Sud. Depuis 2000, près de 1000 accords bilatéraux ont été conclus par le Maroc avec plusieurs pays africains. Eu égard aux enjeux et auxquels fait face le continent, le Royaume ouvre le chantier d’une nouvelle approche d’intégration africaine réaliste et réalisable dépassant le bellicisme existant dans plusieurs sous-régions. Le Roi avait raison d'insister sur le fait que le souci majeur du Maroc est d'abord la solidarité et la paix. Il a d'ailleurs mis le doigt sur les véritables problèmes lorsqu’il a appelé à un multilatéralisme objectif et non sélectif capable d’inscrire le continent dans le bon chemin.


Le retour au sein de l’UA va-t-il insuffler une nouvelle dynamique à l'Union africaine ?

Nul ne peut douter à l’échelle mondiale du regard visionnaire de SM le Roi et ses engagements sempiternels sur toutes les questions qui sont dans l’intérêt du continent africain. Il a toujours œuvré pour la cause africaine. N’oublions jamais ses appels à la Communauté internationale pour apporter un appui concret à la stratégie africaine représentée par le NEPAD. Il n’a pas hésité à maintes reprises de s’engager dans des initiatives régionales ayant pour objectifs précis le développement durable du continent.
A titre exemple, réunir les protagonistes libyens au Maroc, alors que le conflit avait atteint son apogée, n’était pas chose facile. Les Africains n’oublieront jamais l’accord de Skhirate qui a permis à l’Afrique et particulièrement à la sous région d’éviter l’implosion d’un pays, devenu une plaque tournante du trafic des armes.
Outre son savoir-faire dans la lutte contre le radicalisme et le terrorisme, la proximité avec l’Europe et son leadership dans la région MENA constitueront également des atouts indéniables en faveur de l’essor du continent africain.
En même temps que le Maroc consolide des partenariats privilégiés et avancés avec l’Union Européenne, Rabat peut offrir au contient son expertise dans plusieurs domaines couvrant la banque, les télécommunications, les énergies renouvelables, la fertilisation des terres agricoles et d’autres secteurs.
L’émergence du continent passe par des projets intégrés, comme le gazoduc gazier qui a été initié avec le Président Nigérian Mohamed Bukhari, capables de créer une richesse régionale et locale. Le discours royal est un ensemble de messages pragmatiques à ceux qui ont manœuvré contre son retour. Le retour du Maroc et à travers ce discours de SM le Roi montre qu’il y a une nouvelle naissance de l’UAt sur de véritables bases afin de modéliser des nouvelles approches pour construire un avenir africain plus meilleur. Cette modélisation passe par le choix des modèles économiques qui sont imprégnés par les spécificités vernaculaires de la société africaine. Le modèle économique marocain est arrivé à une maturité qui lui permet d’accompagner et de soutenir l’ensemble du continent dans sa quête vers l’évolution et le progrès. Le discours sonne aussi comme ne réponse aux crises africaine. C’est un ensemble de perspectives pensées et réfléchis sur la bonne manière de regarder globalement les mécanismes et les outils pour rassembler autour d’un modèle exemplaire qui a fait ses preuves et qui permettra de rattraper le retard accumulé par le continent en matière de développement économique et social.

Jeudi 2 Février 2017 - 14:29