Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Charlottesville: trois morts dans un rassemblement de la droite radicale américaine (Vidéo)


Dimanche 13 Août 2017 modifié le Dimanche 13 Août 2017 - 03:31




Le bilan des violences survenues samedi lors d'un rassemblement de groupes d'extrême droite à Charlottesville (Virginie) est passé à trois morts, a annoncé un responsable municipal.

"Nous avons des gens qui sont venus ici pour provoquer la confusion, le chaos et le trouble, lesquels ont provoqué trois décès", a déclaré Maurice Jones, directeur municipal de Charlottesville, au cours d'une conférence de presse.

De violents affrontements avaient éclaté, plus tôt dans la journée, sur le campus de l'Université de Virginie à Charlottesville avant le début d'une marche contre la décision de la ville de retirer, d'un jardin municipal, une statue du général Robert Lee, qui a commandé les troupes des Etats esclavagistes durant la Guerre de Sécession.

Une personne a été tuée lorsqu'une voiture a foncé dans une foule composée, selon des témoins, de contre-manifestants hostiles au rassemblement d'extrême droite. La victime était une femme âgée de 32 ans qui traversait la rue lorsque la voiture a percuté la foule, a déclaré le chef de la police de Charlottesville, Al Thomas.

Le conducteur de ce véhicule a été placé en garde à vue et la police traite les faits comme un "homicide criminel", a-t-il dit. Des témoins ont déclaré que la voiture semblait avoir volontairement percuté la foule. Les circonstances des deux autres décès survenus à Charlottesville n'étaient pas connues immédiatement. En fin d'après-midi (heure locale), au moins 35 personnes recevaient ou avaient reçu des soins pour des blessures graves ou légères, a indiqué le chef de la police.

Des centaines de personnes étaient arrivées samedi dans cette ville de l'est des Etats-Unis. Certaines étaient là pour manifester dans le cadre d'un rassemblement appelé "Unite the Right Rally", groupant des partisans de la suprématie blanche, des nationalistes et d'autres militants favorables à ce que l'on appelle "Alt-Right", ou droite alternative. D'autres étaient venues pour protester contre la tenue de ce rassemblement.


Atlasinfo avec AFP
Dimanche 13 Août 2017 - 02:56





Nouveau commentaire :
Twitter