Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Charlie Hebdo: sept personnes en garde à vue


Jeudi 8 Janvier 2015 modifié le Jeudi 8 Janvier 2015 - 09:16

Sept personnes étaient en garde à vue jeudi matin dans le cadre de l'enquête sur l'attaque meurtrière la veille contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, qui a fait 12 morts, a indiqué le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.




"Sept personnes", a répondu sur la radio Europe 1 le ministre en réponse à une question sur le nombre de personnes actuellement gardées à vue.

Une source judiciaire avait plus tôt indiqué de son côté que sept personnes, hommes et femmes, appartenant à l'entourage de deux frères identifiés comme les auteurs présumés de l'attaque et toujours en fuite, avaient été interpellées mercredi soir.

Les lieux d'interpellation n'ont pas été précisés.

Le Premier ministre Manuel Valls a de son côté déclaré sur la radio RTL que les auteurs de l'attaque "étaient sans doute suivis" par les services de police et de justice, mais qu'il n'existe "pas de risque zéro". Il a pointé la "difficulté" causée à la police par "le nombre d'individus qui représentent un danger".

La police française a publié les photos de deux frères soupçonnés d'être les auteurs de l'attaque et faisant l'objet de "mandats de recherche", Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, et elle a lancé un appel à témoins. Ces personnes sont "susceptibles d'être armées et dangereuses", a prévenu la préfecture de police de Paris.

Leur complice présumé, Hamyd Mourad, 18 ans, s'est rendu à la police à Charleville-Mézières, dans le nord-est de la France, "après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Les frères Kouachi sont soupçonnés d'avoir tué 12 personnes et blessé onze autres lors d'une attaque au fusil-mitrailleur au siège de Charlie Hebdo à Paris, avant de prendre la fuite. L'attaque a provoqué une vague d'indignation en France et poussé plus de 100.000 personnes à manifester spontanément à travers tout le pays pour dénoncer le terrorisme

Jeudi 8 Janvier 2015 - 09:16

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter