Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Charlie Hebdo: la France doit revoir sa politique au Moyen-Orient, selon la presse iranienne


Jeudi 8 Janvier 2015 modifié le Jeudi 8 Janvier 2015 - 09:33

La France doit revoir sa politique au Moyen-Orient et son comportement face au monde musulman, estime jeudi la presse iranienne au lendemain de l'attentat mortel contre le magazine satirique Charlie Hebdo.




Plusieurs quotidiens font le lien entre l'attaque, le soutien de la France à l'opposition armée syrienne et sa participation à la coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI).

La France "goûte la potion amère de son soutien au terrorisme", estime le quotidien conservateur Resalat, qui évoque "la négligence" des forces de sécurité françaises qui "sont restées indifférentes face à l'expansion des activités" des groupes extrémistes.

Sous le titre "Attentat au coeur de la démocratie", le journal réformateur Ebtekar affirme que "l'extrémisme de Daech (acronyme en arabe de l'EI), qui semble être le résultat des actions militaires des gouvernements occidentaux dans les pays islamiques, fait naître les opérations terroristes les plus sanglantes".

L'éditorialiste du grand quotidien Shargh (réformateur), appelle les Etats-Unis et l'Europe "à revoir aussi vite que possible leurs politiques au Moyen-Orient et concernant le monde islamique".

Il évoque aussi "la possibilité" que l'affaire des caricatures du prophète Mahomet, qui avait déclenché une vague de violences dans le monde arabo-musulman en 2005 et 2006, "puisse donner une excuse aux terroristes pour mener des actes terrifiants au nom de l'Islam".

L'Iran avait à l'époque dénoncé fermement la publication de ces caricatures dans la presse européenne, et plusieurs ambassades des pays concernées avaient été attaquées par des miliciens islamistes à Téhéran.

Le quotidien Aftab dénonce la conception occidentale de la liberté d'expression. Si celle-ci "est réelle, pourquoi alors encourir une amende et la prison en mettant en doute l'Holocauste?" s'interroge le journal. "Publier une caricature du dirigeant de Daech est le droit naturel de ce journal (Charlie Hebdo) mais insulter la perception musulmane et les choses sacrées est méprisable", explique-t-il.
Jeudi 8 Janvier 2015 - 09:32

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter