Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Charles Saint Prot : la Marche Verte, une initiative majeure à laquelle toute la population s'était associée


Samedi 7 Novembre 2015 modifié le Samedi 7 Novembre 2015 - 14:29




Charles Saint Prot : la Marche Verte, une initiative majeure à laquelle toute la population s'était associée
La Marche Verte a été "une initiative majeure à laquelle toute la population s'était associée parce qu'il s'agissait de la réunification du royaume", a souligné le Directeur général de l'Observatoire d'études géopolitiques de Paris, Charles Saint-Prot.

"La Marche Verte a été un grand évènement national, c'est l'alliance du Roi et du peuple, dans la ligne de la Révolution du Roi et du Peuple qui avait été le combat de l'indépendance du temps du regretté Souverain, SM Mohammed V", a expliqué M. Charles Saint-Prot dans une déclaration à radio Médi 1.

"Après cette période très longue qui a suivi l'indépendance, où l'Espagne a tergiversé pour rendre au Maroc un certain nombre de territoires, la Marche Verte vient couronner la réunification du royaume et je pense que dans l'imaginaire national, c'est un évènement très important", a-t-il dit.

"Quarante ans après, les Marocains peuvent être fiers du travail accompli, parce que ces provinces désertiques qui avaient été laissées à l'abandon par les Espagnols - qui n'ont jamais vraiment conquis tout le territoire où ils ne tenaient que quelques postes - ont été mises au niveau des autres régions du Maroc. Il y a un développement dans tous les niveaux, c'est un travail qui a été accompli avec la volonté de la monarchie, avec l'effort des Marocains, avec leur argent aussi, donc c'est une belle réussite", a-t-il poursuivi.

La rétrocession des provinces du sud aurait dû être une simple formalité en 1956 et aurait dû intervenir bien avant, a-t-il ajouté, en expliquant que "l'Espagne s'est mise à tergiverser probablement prise par le chantage du régime algérien qui lui faisait miroiter de mettre fin aux activités terroristes de l'ETA, parce qu'il faut se souvenir qu'Alger, était à cette époque le grand rendez-vous de tous les terroristes du monde, de tous les mouvements de toutes sortes et qu'en plus l'Espagne, qui était engagée dans la fin du franquisme, voulait s'accrocher à des lambeaux d'empire dérisoires".

M. Saint Prot a rappelé que feu SM Hassan II, fort de l'avis de la Cour Internationale de Justice, qu'il avait sollicité et qui était globalement positif, a décidé de prendre l'initiative de faire marcher les Marocains d'une manière pacifique, avec le drapeau et le Coran, et l'armée espagnole a réculé et finalement l'Espagne a rétrocédé le territoire.

"C'est un grande victoire parce que cela a été fait d'une manière totalement pacifique. C'est une décolonisation qui s'est faite dans les meilleures conditions et la décolonisation prend fin le jour où l'Espagne rend le territoire à la mère patrie marocaine", a-t-il affirmé, soulignant que depuis, il n'y a plus de problème de décolonisation mais un problème d'une agression étrangère et d'une ingérence étrangère de l'Algérie, pour ne point la nommer, qui soutient un mouvement fantoche séparatiste et l"à c'est une affaire totalement différente".

Pour le Directeur général de l'Observatoire d'études géopolitiques de Paris, le message politique de la Marche Verte c'est l'alliance du Roi et du Peuple. "Je crois que c'est le fondement du Maroc, et c'est pour cela que le Maroc est un pays solide qui va de l'avant".
Samedi 7 Novembre 2015 - 14:27





Nouveau commentaire :
Twitter