Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




« Changer de destin », un livre programme de François Hollande


Jeudi 23 Février 2012 modifié le Samedi 25 Février 2012 - 00:15




« Changer de destin », un livre programme de François Hollande
A deux mois de l’élection présidentielle, et en 170 pages, François Hollande revient sur son parcours personnel, explique ses projets pour la France et dresse le portrait de ses adversaires politiques dans « Changer de destin ».

François Hollande n’a pas l’avantage d’avoir été le membre éminent d’un gouvernement socialiste. Ses adversaires le lui reprochent assez. Et c’est le premier objectif de l’ouvrage : se raconter, décrire son parcours, justifier les raisons qui le poussent à briguer « la fonction la plus éminente du pays ». Que la défaite de Ségolène Royal fut, en 2007, une « tristesse personnelle ». Sa candidature ? « Ce n’est pas une décision à la légère, elle n’est pas seulement l’aboutissement d’un combat politique mené depuis 30 ans, au service de mon parti et de mes concitoyens…Je suis candidat pour changer le destin de la France ».

Sa compagne actuelle, Valérie Trierweiler, lui a apporté "le soutien, les conseils et surtout le bonheur personnel qui est indispensable pour mener une telle bataille".

Dans ce livre, François Hollande résume le bilan de 5 ans de sarkozysme, « l’empire de l’argent », le « retard écologique », l’endettement de la France. Avant d’évaluer ses adversaires. Et d’en tacler certains vigoureusement. Du premier d’entre eux, Nicolas Sarkozy, le socialiste dit qu’il fait « partie de ces personnalités qui parlent plus qu’ils n’écoutent. Qui préfèrent les soliloques aux dialogues ». De leurs échanges télévisés, il garde le souvenir d’« un homme énergique et vif rempli d’une seule certitude. La sienne ! ».

François Bayrou, son rival du Modem, cet « intrépide chevalier de petite escouade centriste », n’est guère mieux loti. Et d’ironiser sur «panache gris » de cet admirateur d’Henri IV, dont le programme serait « un anti-programme ». Enfin, la verte Eva Joly est « une femme de caractère implacable dans la dénonciation des faiblesses humaines », à laquelle il manquerait « un peu d’indulgence ». Le candidat PS reproche également à Jean-Luc Mélenchon de « revenir vers une gauche plus à gauche » ce qui peut « risquer de laisser la droite au pouvoir ». Quant à Marine Le Pen, elle a pour François Hollande « gommé certains aspects les plus provocateurs de son programme, même s’ils transparaissaient sur le fond ».

En conclusion, Hollande brosse dans son livre, le portrait d’une République du respect, celle du XXIe siècle.








Jeudi 23 Février 2012 - 13:41

Atlasinfo avec agences