Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"Ce qui nous somme", un livre-choc contre les sommations identitaires (Journal suisse)


Jeudi 6 Août 2015 modifié le Jeudi 6 Août 2015 - 01:06

Le journal suisse "Le Courrier" a mis en lumière l'ouvrage-évènement "Ce qui nous somme" de son éditeur Abdelkader Retnani, qu'il décrit comme "un livre choc contre les sommations identitaires de l'après-11 janvier en France".




Sous le titre évocateur "Retnani, faiseur de rois", l'auteur de l'article revient sans détour sur les raisons qui ont motivé ce cri de cœur contre les amalgames qu'entretient une certaine presse hexagonale sur les musulmans.

"Cette presse a donné le sentiment que les musulmans étaient les absents du défilé parisien du 11 janvier et donc qu'ils étaient engagés par défaut du côté des meurtriers. Nous avons été sommés d'être Charlie ou pendables", confie le patron des "Editions la Croisée des Chemins".

Estimant qu'il fallait une réponse plurielle, pédagogique et argumentée, l'éditeur a fait en sorte que la publication puisse révéler et déployer "une diversité de pensées là où l'on n'a voulu voir qu'un monolithe".

"Le Courrier" relève que certains auteurs de l'ouvrage trouvent insupportables les voix qui se sont élevées à Paris pour demander aux musulmans de défiler le 11 janvier sous une bannière religieuse. Kébir Ammi, Ali Benmakhlouf, Anouard Majid, Asma Lamrabet, Rachid Khaless et Lamia Berrada-Berca conviennent "qu'il vaut mieux se battre avec les mots qu'avec les kalachnikovs" et rappellent que "la mort d'un humain à cause de son opinion n'est pas tolérable".

Le refus de se prosterner devant les caricatures moquant quelque religion que ce soit ne doit pas être perçu comme un acte de soumission devant les fondamentalistes, note-t-il en citant M. Retnani.

Prié de s'exprimer sur les motivations qui animent les auteurs du livre, l'éditeur estime que "notre fond le plus vigilant a été touché. Ce fond, c'est l'égale dignité et des cultures et des hommes". A ses yeux, quand la sommation se substitue à la conversation, ce qui nous somme déglingue ce que nous sommes. Après l'indignation unanime qui s'est élevée contre les tueries au siège de Charlie Hebdo et les assassinats à l'Hyper Cacher, les dérives en forme d'ultimatum adressé aux musulmans ont dénaturé la commune sidération.

Pour le journal helvétique, la publication des réflexions de 30 auteurs marocains parmi les plus en vue a fait événement, bien que la presse française n'y ait pas accordé que peu d'intérêt. "Comme si une gêne insidieuse et insultante tenait pour négligeables les analyses outre-Occident sur les calamiteux événements de janvier 2015 à Paris et les suites de ces horreurs", s'insurge Abdelkader Retnani.

L'ouvrage, présenté au Salon international du livre de Genève en mai dernier, donne la parole à une trentaine d'intellectuels marocains qui, d'une seule voix, lancent un plaidoyer sincère en faveur du vivre-ensemble.

"Ce qui nous somme" met en évidence en substance le besoin pressant d'une entente sociale unissant nations, confessions religieuses et idéaux, de même qu'il fait entendre la voix d'un Maroc pluriel qui combat, sous toutes leurs formes, autant l'amalgame que l'obscurantisme.
Jeudi 6 Août 2015 - 01:05





Nouveau commentaire :
Twitter