Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




«Ce certificat de nationalité française est inutile, je suis française» (Libération)


Vendredi 18 Juin 2010 modifié le Vendredi 18 Juin 2010 - 10:22

Elle a été chercher un certificat de nationalité, document exigé pour le renouvelement de sa carte d'identité. Pourtant elle est française. Son tort? Etre née à l'étranger.




Dominique Décant-Paoli est pédopsychiatre, psychiatre et psychanalyste à Paris
Dominique Décant-Paoli est pédopsychiatre, psychiatre et psychanalyste à Paris
En janvier, Libération lui consacrait un portrait: Française, vos papiers! Dominique Décant-Paoli, née au Vietnam pendant la seconde guerre mondiale, pédopsychiatre fille d’un Français et d’une métisse se voyait obligée de prouver sa nationalité. Les conditions posées par le ministère de l’Intérieur au renouvellement de sa carte d’identité la renvoyaient à un statut de «Française pas comme les autres».

Après la publication de cet article, le réalisateur Daniel Karlin avait appelé Libération pour s'indigner... Et suggérer une mobilisation contre cet abus de pouvoir de l'administration.

Brice Hortefeux, dans une circulaire, avait alors rappelé aux préfectures que «lorsque les usagers éprouvent des difficultés à apporter la preuve de leur nationalité française, il revient à vos services de faire application du concept de possession d’état de Français.» La possession d’état de Français est reconnue lorsqu’un individu peut apporter la preuve qu’il s’est comporté pendant dix ans au moins comme un Français (vote, service militaire…) et qu’il a été tenu comme tel par l’Etat. La nationalité française lui sera alors reconnue de plein droit.

Une circulaire qui a eu peu d'effets: Dominique Décant-Paoli a dû prouver sa nationalité française, certifiée enfin par un «Certificat de nationalité». Document qu'elle a été chercher le 15 juin 2010, six mois après son portrait dans Libération, au Pôle de la nationalité française à Paris. Nous étions avec elle.
Vendredi 18 Juin 2010 - 09:54

Libération




Nouveau commentaire :
Twitter