Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Catastrophe ferroviaire: la "défaillance" d'une pièce d'aiguillage à l'origine du déraillement (SNCF)


Samedi 13 Juillet 2013 modifié le Samedi 13 Juillet 2013 - 18:03

Au cours d'une conférence de presse, la SNCF a expliqué la catastrophe de Brétigny-sur-Orge par un problème d'aiguillage, la "défaillance" d'une pièce de métal de dix kilos qui assure la liaison entre les rails et le cœur du dispositif. Cette pièce se serait déplacée et aurait ainsi empêché le passage normal du train. En hommage aux victimes, une minute de silence a eu lieu à midi ce samedi dans les gares et les trains.




Catastrophe ferroviaire: la "défaillance" d'une pièce d'aiguillage à l'origine du déraillement (SNCF)
Après les premiers constats réalisés cette nuit, après la catastrophe, Pierre Izard, le directeur général des infrastructures a expliqué qu'il y avait eu "une défaillance d'une pièce de métal à l'aiguillage situé à 200 mètres au nord des quais de la gare de Brétigny. Cette pièce, c'est ce que nous appelons une éclisse. Elle assure la liaison entre les rails de la voie courante qui venait de Paris et le coeur de l'aiguillage. Cette éclisse est sortie de son logement et aurait provoqué le déraillement".

"La désolidarisation de cette éclisse du rail est l'objet même" des enquêtes judiciaire et techniques en cours, a déclaré le patron de la SNCF Guillaume Pepy. Ce poste d'aiguillage aurait pourtant été inspecté il y a neuf jours.

Conséquence immédiate de ce constat : la SNCF a annoncé qu'elle allait contrôler les 5.000 pièces semblables de son réseau.



Samedi 13 Juillet 2013 - 12:37





Nouveau commentaire :
Twitter