Atlas Eco

Casablanca, futur centre financier international


Mercredi 28 Avril 2010 modifié le Mercredi 28 Avril 2010 - 15:17

La future Place Financière de Casablanca sera l'interlocuteur des investisseurs et devra positionner Casablanca comme centre financier international.



Centre de Casablanca
Centre de Casablanca
Said Ibrahimi, qui vient d'être nommé lundi par le Roi Mohammed VI Directeur général de la société dédiée à l'aménagement et à la gestion de la Future Place Financière de Casablanca, a affirmé que cette Place insufflera une nouvelle dynamique à l'économie nationale tant en ce qui concerne le produit intérieur brut, la création d'emplois que le taux de croissance.

Cette Place, qui devra positionner Casablanca comme centre financier international. sera dotée des infrastructures indispensables à la promotion et à la pérennisation de ce projet dont l'envergure internationale nécessite des mesures propres à lui assurer l'attractivité souhaitée à l'égard des investisseurs.

Ce projet s’inscrit dans une vision globale avec une prise en compte de toutes ses composantes en termes de configuration immobilière, de conception urbanistique, d'amélioration des infrastructures, de réalisation des équipements, d'adaptation juridique, de formation des ressources humaines et de mise en œuvre des techniques et des modes de gestion propres à une place financière internationale.

Les Orientations Royales en la matière ont également porté sur la nécessité d'accompagner ce projet par des actions favorables à l'amélioration de son environnement par le redimensionnement des infrastructures de transports et des voies de circulation en vue d'assurer la connectivité de la zone d'Anfa où sera réalisée la place financière sur une superficie de 100 ha, aussi bien à la ville qu'à l'aéroport international Mohammed V.

S'agissant de la promotion de l'investissement, la Place financière devra bénéficier de mesures d'accompagnement en matière de formation et d'emploi et d'un dispositif règlementaire attractif à même de conforter la compétitivité de Casablanca sur le plan régional et international.

La future place financière, selon son nouveau DG, « sera l'interlocuteur officiel des investisseurs ainsi que de toutes les autres parties qui doivent adhérer à ce projet d'envergure » qui implique plusieurs départements, notamment, l'Economie et les Finances, la Justice, l'Intérieur, l'Equipement et les Transports
Mercredi 28 Avril 2010 - 09:17

atlasinfo


Notez

           

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 59


LES PLUS DE LA SEMAINE
Google+
Facebook
Twitter