Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Casablanca 2010: Au Maroc, la prévention se fait aussi sur les sites de rencontre


Mardi 30 Mars 2010 modifié le Mardi 30 Mars 2010 - 21:50

Christophe Martet, de Yagg, assiste actuellement à la 5e Conférence francophone VIH-sida, qui réunit plus de 1400 médecins, chercheurs et membres d’associations, jusqu’au 31 mars, à Casablanca. Aujourd’hui, il évoque les actions de prévention spécifiques sur internet de l’Association marocaine de lutte contre le sida (ALCS).




Casablanca 2010: Au Maroc, la prévention se fait aussi sur les sites de rencontre
L’ALCS existe depuis le début des années 90 et a dès le départ consacré une partie de son action à la prévention du VIH parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH).

Le développement d’internet concerne aussi les HSH et les sites de rencontre connaissent un succès croissant, dans les grandes villes marocaines, mais aussi dans les régions plus rurales. Mohcine Harri est l’un des membres de l’ALCS et c’est lui qui a lancé cette action de prévention d’un genre nouveau: profiter de la présence de nombreux HSH sur les sites de rencontre pour leur délivrer des messages de prévention du VIH et des IST.

COMMENT SE PASSE L’INTERVENTION?

C’est après avoir suivi une formation auprès de l’association Aides que Mohcine a décidé de lancer cette action en 2008. Puisque les HSH se rencontrent de plus en plus souvent sur internet, c’est là que l’on doit aussi faire de la prévention. Un intervenant bénévole s’occupe de cette action. Après s’être créé un profil, il envoie un message type aux chatteurs présents sur le site de rencontre (GayRomeo.com et Cybermen.com sont les deux sites choisis), les internautes intéressés peuvent poursuivre la discussion sur la messagerie instantanée MSN. L’intervenant de l’ALCS utilise une base de données, ceci afin de répondre rapidement et d’envoyer des informations précises sur le VIH et les IST.

Depuis 2008, 243 contacts ont été pris, 207 HSH ont accepté de poursuivre la conversation sur MSN. L’intérêt majeur de cette approche est qu’elle permet aux hommes d’aborder beaucoup de problématiques liées ou non au VIH et aux IST: pratiques sexuelles, stigmatisation et discrimination, homosexualité dans la famille et dans la religion… Ce que souligne Mohcine, c’est qu’il est plus facile d’aborder certaines questions dans l’anonymat d’internet que sur les lieux de drague extérieurs, là où l’ALCS intervient le plus souvent. Enfin, des HSH vivant dans des zones isolées ont pu être touchés par cette action.

Restreinte pour l’instant à la ville de Marrakech, cette action pourrait être étendue à d’autres villes. Des obstacles subsistent: l’activité n’est pas prise en charge financièrement par l’association, les sites de rencontre restent payants et les informations dispensées ne le sont pas en arabe. Mais Mohcine et toute l’équipe de prévention HSH de l’ALCS se battent pour que cet outil supplémentaire de prévention soit pérennisé.


Mardi 30 Mars 2010 - 21:40

Christophe Martet




Nouveau commentaire :
Twitter