Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








"Caravane américaine pour la paix" : M. Boussouf plaide pour l'édification d'une société plurielle définie par le respect de l'autre


Jeudi 26 Octobre 2017 modifié le Vendredi 27 Octobre 2017 - 11:31




Dans une intervention lors du congrès de la "Caravane américaine de la paix", qui s'est tenu les 24 et 25 octobre 2017 à Rabat sous le haut patronage du roi Mohammed VI et auquel ont pris part des participants issus des trois religions monothéistes, M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), a mis l'accent sur la "fraternité de foi" qui rassemble tous les croyants des différentes religions pour l’édification d’une société plurielle définie par le respect de l’autre et par le renouvellement des valeurs à travers l’échange et le partage interculturel.

A ce propos, M. Bousouf a plaidé pour l’idée, soutenue à travers cette caravane par Cheikh Abdallah Ben Beya, président du Forum pour la promotion de la paix dans la société musulmane, selon laquelle "la fraternité de foi" rassemble tous les croyants des différentes religions afin de construire ensemble les valeurs humaines, socle d'un monde apaisé et solidaire.

Pour M. Boussouf, "le concept de la caravane, en tant que tel, est un symbole de paix et d’une vraie connaissance de l’autre". "Ce qui renforce l’harmonie, l’alliance des civilisations et le dialogue des cultures", a-t-il ajouté, soulignant que la venue de la caravane au Marco "une station de choix pour promouvoir la paix et consolider la confiance et la coopération entre les religions" et une mise en œuvre la "Déclaration de Marrakech sur les droits des minorités religieuses dans le monde islamique publiée en janvier 2016".

"Le pluralisme religieux au Maroc"

En ce qui concerne le choix du Maroc pour le lancement de l’historique "Déclaration de Marrakech" sur les droits des minorités, le Secrétaire général du CCME a affirmé que le Royaume a, à travers sa longue histoire, vécu cette « fraternité de foi » puisque musulmans, juifs et chrétiens y ont cohabité, sous l’institution de la Commanderie des croyants (Imarat Al Mouminine).

Parmi les aspects de cette cohabitation religieuse et culturelle, le partage entre juifs et musulmans du Maroc de plusieurs marabouts et le respect et la protection des droits des minorités religieuses , a-t-il relevé, indiquant que le Royaume veille à la restauration des cimetières et des synagogues juifs et à préserver les églises chrétiennes qui dépassent les cent sur le territoire marocain.

M. Boussouf a, en outre, insisté sur l’importance du multiculturalisme dans la composition de l’identité marocaine et de la pluralité des affluents qui la composent, consacrés par la Constitution de 2011, notamment l’influent juif qui a enrichi et imprégné la culture marocaine. "Nous ne pouvons comprendre la personnalité marocaine musulmane sans comprendre sa dimension juive, ni comprendre la personnalité marocaine juive sans comprendre sa dimension musulmane", a-t-il fait remarquer.

A cet effet, M. Boussouf a affirmé que les "Marocains sont fiers de cet influent juif" et que "les noms juifs authentiques donnés à certaines avenues et rues de la ville de Marrakech, par exemple, sont la preuve éloquente que nous assumons notre identité plurielle".

Dans ce cadre, le Secrétaire général du CCME a souligné, devant un parterre de leaders religieux de toutes les confessions abrahamiques venant des Etats-Unis et du monde musulman, que le Maroc doit sa stabilité spirituelle à l’institution de la Commanderie des croyants qui protège tous les croyants, la considérant comme le système politique le plus noble qui préserve la liberté de culte dans les mosquées, synagogues et églises des différentes villes marocaines depuis plusieurs siècles avant le colonialisme.

Lors de la clôture de ce congrès, un communiqué a été lu par trois responsables religieux représentant les trois religions monothéistes, ainsi qu'un message de remerciement et de gratitude au roi Mohammed VI, dont lecture a été donnée au nom des participants par le ministre des Habous et des affaires islamiques, M. Ahmed Taoufiq.

Après Rabat, la caravane lancée à Abu Dhabi se déplacera à Washington pour promouvoir les valeurs de la paix dans le monde et combattre la haine et l’extrémisme et promouvoir le dialogue, le vivre-ensemble et le multiculturalisme.

ce congrès a été organisé par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, en collaboration avec le Forum de la paix dans la société musulmane.

Jeudi 26 Octobre 2017 - 20:55

Par Atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter