Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Candidature de Macron à la présidence 2017: Manuel Valls souligne qu'il faut de l'expérience pour gouverner


Mercredi 16 Novembre 2016 modifié le Mercredi 16 Novembre 2016 - 18:27

Le Premier ministre français Manuel Valls a souligné mercredi qu'il faut de l'expérience pour gouverner, en réaction à l'annonce de la candidature de son ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron à l'élection présidentielle de 2017.




Il faut "une expérience qui a été éprouvée par le temps" pour gouverner et "refuser les aventures individuelles", a déclaré le chef du gouvernement français, relevant que cette haute fonction requiert une éducation à la conduite du pouvoir, à la responsabilité et un sens de l'Etat.

"Il faut de la force et non pas de la légèreté", pour gouverner la France, a-t-il insisté, notant que l'annonce de la candidature de Macron ne l'affecte pas.

Pour sa part, la présidente du parti d'extrême droite Front national Marine Le Pen, a qualifié l'ancien ministre de l'Economie de "candidat des banques", estimant qu'un certain nombre de politiques français sont sur cette niche ultra-libérale qu'occupe Macron mais qu'occupent également un très grand nombre de candidats à la primaire de droite.

Dans son discours consacré à l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, Macron a souligné qu'il veut être le candidat d'une France qui a de la considération pour les plus faibles.

"Je veux être le candidat des plus faibles. Je veux une France entreprenante qui considère les plus faibles (...) Ce n'est pas un combat contre une partie de la France, mais un combat pour tout le pays. Ce combat je ne pourrai le mener à bien qu'avec vous. J'en appelle à toutes les femmes et les hommes de bonne volonté, à celles et ceux qui croient à la liberté et au progrès", a-t-il indiqué dans son discours.

"Dans quelques mois à l'occasion de la présidentielle, une opportunité nous est offerte. Ce combat qui nous est offert, il commencera en mai 2017. Pour le mener, la responsabilité du président de la République est immense et j'en suis conscient", a affirmé M. Macron, relevant que cette annonce constitue une étape importante qu'il va franchir aujourd'hui et qu'il prépare depuis des mois.
Mercredi 16 Novembre 2016 - 14:42





Nouveau commentaire :
Twitter