Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Canada: attentat imminent déjoué, le suspect avait prêté allégeance au groupe EI


Jeudi 11 Août 2016 modifié le Jeudi 11 Août 2016 - 21:47




Le jeune canadien abattu mercredi par la police devait perpétrer un attentat dans les 72 heures et avait prêté allégeance au groupe Etat islamique dans une vidéo martyre interceptée quelques heures plus tôt par le FBI américain.

Vers 16h30 locale (20H30 GMT) mercredi, Aaron Driver, 24 ans, "est sorti d'une maison" de la petite localité de Strathroy, à 225 km au sud de Toronto, avant de "s'engouffrer dans un taxi qui venait d'arriver".

La police a voulu intercepter le véhicule quand un engin a explosé dans le taxi, blessant légèrement le chauffeur. "Le suspect a été tué au cours de l'affrontement avec la police", a déclaré Mike Cabana, commissaire adjoint de la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale).

Le jeune Canadien "cherchait un endroit densément peuplé" pour mener son attaque, a-t-il souligné, notant qu'à ce stade de l'enquête tout indique qu'il n'avait pas de complice.

L'alerte a été donnée vers 8h30 (12H30 GMT) mercredi lorsque les responsables du FBI ont contacté leurs homologues canadiens après avoir intercepté une vidéo sur laquelle un homme masqué prévient le gouvernement canadien qu'il doit répondre de son engagement aux côtés de la coalition internationale contre le groupe EI.

"Vous avez une lourde dette à payer et vous avez du sang de musulmans sur les mains", déclarait cet homme sur la vidéo avant de prêter allégeance "au jihad" et au groupe EI.

Il a fallu moins de trois heures aux services canadiens pour identifier l'auteur de la vidéo: Aaron Driver, un sympathisant de l'Etat islamique, converti à l'islam au début des années 2010, déjà connu des agences de renseignement, et qui avait été autorisé en février à ne plus porter son bracelet GPS devant permettre de le suivre en permanence.

Dans le même temps, une alerte avait été émise à travers le pays, en particulier à Toronto, plus grande ville canadienne. L'agence de transport en commun de Toronto (TTC) avait ainsi été informée par les autorités d'une "menace terroriste crédible", a indiqué jeudi Brad Ross, porte-parole de cette agence à la chaîne CTV. La présence policière a été renforcée sur les lignes de transport en commun de la métropole canadienne, empruntées chaque jour par 1,8 million de personnes.

Avec AFP
Jeudi 11 Août 2016 - 21:46





Nouveau commentaire :
Twitter