Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




COP22 à Marrakech: un dispositif de sécurité draconien pour le Sommet mondial sur le climat


Samedi 12 Novembre 2016 modifié le Dimanche 13 Novembre 2016 - 00:52

Conscients de l'importance que revêt le côté sécuritaire pour garantir la réussite des travaux de la COP22, qui se tient jusqu'au 18 novembre à Marrakech, les services de sécurité de la ville ont mis en place un dispositif rigoureux comportant des mesures draconiennes pour entourer de sérénité cet événement d’envergure planétaire.




COP22 à Marrakech: un dispositif de sécurité draconien pour le Sommet mondial sur le climat
Consciente aussi de l’importance de ce sommet et de sa valeur ajoutée pour l’image Maroc à l’international, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a mobilisé d’importantes ressources humaines et logistiques.

Elle a ainsi pris toutes les mesures susceptibles de garantir la réussite au plan sécuritaire adopté pour couvrir ce sommet mondial, qui connait la participation de milliers personnes issues des différents coins du monde, dont des chefs d’Etat, des rois, des ministres et des responsables d’ONGs.

"Pour une mise en œuvre rigoureuse des orientations du directeur général de la sûreté nationale, les services de sécurité ont mené des opérations proactives dans le but de lutter contre tous les phénomènes de nature à menacer la sécurité et la quiétude", a déclaré à la MAP, le directeur du cabinet du préfet de police de Marrakech et responsable de la communication, Noureddine Jabrane.

Et d’ajouter que pour accompagner ce sommet mondial du climat, la DGSN a mobilisé plus de 7.000 éléments représentant toutes les spécialités et services et ayant subi des sessions de formation pour être à la hauteur de l’événement.

Les éléments de la sûreté nationale se répartissent entre des équipes spécialisées dans la détection des charges explosives, des troupes de pointage électronique par des appareils mobiles, des patrouilles de police montée, des policiers maître-chien et des motards spécialisés dans l’accompagnement des VIP.

Côté logistique, la DGSN a fourni tous les moyens susceptibles de permettre aux services sécuritaires de travailler avec aisance, dont les motos, voitures et appareils de pointe pour détecter les explosifs et la radioactivité.

Le dispositif concerne aussi la fortification de la ville à travers des barrages et des points de contrôle mis en place aux entrées terrestres et ferroviaires de la ville, comme la gare des train où des patrouilles fixes ont été positionnées, en plus de la mise en place de mesures spécifiques à l’aéroport international Marrakech-Ménara et la gestion de la circulation et du trafic à travers l’affectation d’éléments chevronnés et encadrés.

Dans le même contexte, une salle de pilotage et de coordination a été inaugurée et une unité mobile de la police des secours a été lancée au niveau de la préfecture de police de Marrakech.

La salle est équipée des techniques les plus modernes en matière d'information et de communication à même de faciliter ses missions, assurer la célérité et l’efficacité de la réception des appels des citoyens, et présenter l’assistance nécessaire pour les personnes en danger dans les lieux publics.

La salle est dotée d’une ligne directe, numéro "19", supervisée par des téléopérateurs formés à recevoir des appels émis aussi bien par des nationaux que des étrangers, et travaillant 24 heures/24 et sept jours sur sept, aux côtés de techniciens de surveillance par caméras.

Cette salle est équipée d’écrans reliés à 83 caméras répondant aux normes internationales, installées dans les lieux publics, en plus de 16 caméras à la Place Jemaâ Fna qui connait une grande affluence des touristes, ainsi que 5 caméras dans les entrées de la ville.

Concernant l’unité mobile de la police de secours, elle est composée de plusieurs voitures de secours renforcées par des motards prêts à intervenir à partir de la salle de pilotage.

Cette unité, qui couvre les quatre coins de Marrakech, compte un effectif de 200 éléments opérant en alternance 24h/24h et ayant subi une série de formations spécialisées.

Les services de sécurité ont aussi renforcé les opérations proactives destinées à éradiquer tout phénomène de nature à porter atteinte à la sécurité et à la quiétude, en plus de la mise en place de plan d’action pour sécuriser les résidences et hôtels hébergeant les personnalités participant au sommet.

Par Jaouad Karbi (MAP)
Samedi 12 Novembre 2016 - 14:55





Nouveau commentaire :
Twitter