Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





COP21 : Le Maroc appelé à jouer le rôle de leadership au niveau africain pour mener les négociations en vue de l'accord de Paris (ministre)


Jeudi 29 Janvier 2015 modifié le Vendredi 30 Janvier 2015 - 18:31

Le Maroc est sollicité par la France, pays hôte de la conférence climat 2015 COP 21, pour jouer le rôle de leadership au niveau africain afin de mener à terme les négociations visant à parvenir à un accord international sur les questions du changement climatique, a affirmé la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haité.




La France considère que le Maroc est aujourd'hui un modèle pour les pays africains en matière de développement des énergies et des technologies, ainsi que des politiques durables, a souligné Mme El Haité dans une déclaration à la MAP à l'issue d'une série d'entretiens mercredi à Paris avec des responsables français.

Grâce à la politique de développement durable, le Royaume est perçu comme un modèle de bonne pratique de développement, d'autant plus qu'il a un ancrage africain et qu'il œuvre à la promotion de la coopération sud-sud, a dit la ministre, rappelant les différentes politiques initiées en matière de développement durable notamment dans les secteurs de l'eau, de l'agriculture, du tourisme, de l'énergie (promotion des énergies renouvelables) et de l'environnement.

Cette dynamique de développement durable enclenchée dans le Royaume a été renforcée à la faveur de la Constitution de 2011 qui accorde une importance primordiale aux questions liées à l'environnement, a-t-elle indiqué.

Revenant sur les enjeux mondiaux de la COP 21, la ministre a souligné qu'il s'agit de parvenir à un accord sur les engagements et les contributions des différentes parties, relevant que les pays africains, qui ne sont pas pollueurs et qui n'émettent pas de gaz à effet de serre ou très peu, sont menacés de plein fouet par le changement climatique et revendiquent de ce fait la compensation des dégâts.

Il faut donc aboutir, lors de la conférence de Paris, à un accord équilibré avec une prise de responsabilité commune et différenciée en fonction qu'on soit émetteur ou pas de gaz à effet serre, a-t-elle noté.

Elle a en outre fait savoir que le Maroc met à la disposition des pays africains le Centre des compétences climatiques relevant du ministère délégué chargé de l'Environnement pour les accompagner à préparer leur contribution à la COP 21, formant le vœu que cette conférence soit un moment de conciliation entre les pays industrialisés et ceux en développement, afin de préserver les intérêts de tous.

Mme El Haité a, sur un autre registre, estimé que le Maroc peut aussi jouer le rôle d'animateur de la société civile qui est porteuse d'un message très fort en matière de changement climatique, dans la perspective de la tenue de la COP 21.

La ministre a en outre expliqué que ses entretiens avec les responsables français s'inscrivent dans le cadre de l'accompagnement par le Maroc, qui abritera la COP 22, de la présidence actuelle de la conférence pour la réussite de cet événement.

Au cours de son déplacement à Paris, Mme El Haité a eu des entretiens avec la ministre française de l'Ecologie, Ségolène Royal et la Secrétaire d'Etat chargée du Développement et de la Francophonie, Annick Girardin, ainsi que des présidents de groupes parlementaires.

Mme El Haité devra visiter jeudi le siège d'une Fondation française oeuvrant dans le domaine de l'économie circulaire et la croissance verte.
Jeudi 29 Janvier 2015 - 14:05





Nouveau commentaire :
Twitter