Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Burkina Faso : l'armée charge le lieutenant-colonel Zida de conduire la transition


Samedi 1 Novembre 2014 modifié le Samedi 1 Novembre 2014 - 18:37

L'armée burkinabé a tranché, samedi, en chargeant le lieutenant-colonel Isaac Zida de la conduite de transition au pays, au lendemain du retrait du président Blaise Compaoré, démissionnaire sous la pression de la rue.




"Le lieutenant-colonel Isaac Zida a été retenu à l'unanimité pour conduire la période de transition ouverte après le départ du président Compaoré" par "la haute hiérarchie (militaire), après concertation à l'état-major des armées", annonce à Ouagadougou un communiqué signé par le chef d'état-major, le général Nabéré Honoré Traoré, qui briguait aussi le pouvoir et qui reconnaît ainsi la victoire de son rival.

Moins d'une journée après le retrait de Compaoré, la confusion commençait à régner au Burkina Faso ou le numéro 2 de la garde présidentielle, le lieutenant-colonel Isaac Zida, a déclaré samedi "assumer" les responsabilités de "chef de l'Etat" de transition.

Le chef de l'état-major des armées, le général Nabéré Honoré Traoré, avait également annoncé vendredi qu'il assumerait les "responsabilités de chef de l'Etat", "conformément" à la Constitution.

Dans une allocution télévisée, le lieutenant-colonel Zida avait invité la communauté internationale, notamment l'Union africaine et la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest, dont le Burkina Faso fait partie), à "faire preuve de compréhension" et "à soutenir" le peuple burkinabè "dans ces dures épreuves".
Samedi 1 Novembre 2014 - 18:37





Nouveau commentaire :
Twitter