Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Brésil: la commission sénatoriale sur la destitution de la présidente Rousseff préconise sa suspension


Samedi 7 Mai 2016 modifié le Samedi 7 Mai 2016 - 09:39




La commission sénatoriale chargée de statuer sur la destitution de la présidente brésilienne s'est prononcée, vendredi, en faveur de la suspension de Mme Dilma Rousseff.

La commission, composée de 21 sénateurs, appartenant à l'opposition pour la plupart, a approuvé un rapport préconisant la destitution de la présidente accusée d’avoir maquillé les comptes publics pour atténuer les effets de la crise aux yeux de l'électorat. Quinze députés ont approuvé le rapport tandis que cinq l'ont rejeté, ce qui signifie que le sort de la présidente est désormais aux mains du Sénat, où une grande majorité de sénateurs ont déjà exprimé leur soutien à la suspension de la chef d'Etat.

Dans ce rapport de 126 pages, le rapporteur de la Commission sénatoriale Antonio Anastasia avait recommandé que la procédure de destitution suive son cours étant donné que les violations des règles budgétaires attribuées à la présidente étaient suffisamment sérieuses.

Après avoir subi un premier revers au niveau de la chambre des députés qui a voté à 367 voix en faveur de sa destitution, la présidente Rousseff fait face à un Sénat hostile, où plus de la moitié des 81 sénateurs y siégeant sont en faveur de son impeachment.

Une majorité simple des sénateurs (41 sur 81) est nécessaire pour que la présidente soit écartée de ses fonctions pendant 180 jours au maximum en attendant que la chambre haute du congrès national dise son mot définitif.

Il faudrait ensuite le vote des deux tiers des sénateurs (54 sur 81) pour que la destitution soit définitive et pour que le vice-président, Michel Temer, occupe les fonctions de président par intérim jusqu’aux élections générales de 2018, précise-t-on.
Samedi 7 Mai 2016 - 09:39





Nouveau commentaire :
Twitter