Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Bouteflika fait le ménage


Vendredi 13 Septembre 2013 modifié le Vendredi 13 Septembre 2013 - 12:02

Algérie . Le gouvernement a été remanié et les services secrets réorganisés.




Bouteflika fait le ménage
Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, n’est donc pas si amoindri qu’on le disait après son AVC, au printemps. Ou alors est-ce son proche entourage qui a repris la main ? En tout cas, le président algérien, en procédant avant-hier à un large remaniement ministériel, entend peser de tout son poids sur son éventuelle succession en 2014. Depuis son entrée en fonction en 1999, jamais Abdelaziz Bouteflika n’avait procédé à un remaniement de cette ampleur : treize ministres, dont de très gros portefeuilles (Affaires étrangères, Intérieur, Justice), quittent leur fonction. Abdelmalek Sellal, Premier ministre en poste depuis un an, a été, lui, reconduit dans ses fonctions.

Amputé. Selon le politologue Nacer Djabi, le Président «a confié les deux postes clés du gouvernement - l’Intérieur et la Justice - à ses hommes de confiance, originaires comme lui de la région de Tlemcen (ouest) : ces deux ministères ayant un rôle majeur dans la préparation et l’organisation de scrutins en Algérie».

Avant de procéder à ce grand coup de balai, la présidence avait imposé à la tête du Front de libération nationale (FLN, le parti majoritaire) un homme proche du clan Bouteflika, et procédé à la réorganisation du Département du renseignement et la de sécurité (DRS), les puissants services secrets. Le DRS, colonne vertébrale du système algérien, est ainsi amputé de ses départements phares : information et communication et, surtout, sécurité de l’armée.

Condition. Les faits donnent l’impression d’un coup dur porté au patron des services secrets, le général Mohamed Mediène, 74 ans. Mais le DRS pourrait avoir accepté de voir ses prérogatives rognées en échange d’une impunité pour ses cadres suspectés d’avoir couvert et manipulé des affaires de corruption qui ont touché de près, ces derniers temps, des proches du pouvoir.


Vendredi 13 Septembre 2013 - 11:29

Source Libération (13/09/13)




Nouveau commentaire :
Twitter