Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Bordeaux : L’ancien responsable de Sos-Racisme se rapproche du Front national !


Mercredi 4 Mai 2011 modifié le Jeudi 5 Mai 2011 - 05:19




Bordeaux : L’ancien responsable de Sos-Racisme se rapproche du Front national !
Contrairement à l’image véhiculée dans beaucoup de médias, certains musulmans influents dans leur communauté se rapprochent du Front national. Sur Bordeaux, ce lien inédit s’était matérialisé en 2009 par la conférence commune de l’imam Tareq Oubrou et d’Alain Soral, membre à cette période du comité central du Front national.

C’est au tour d’un ancien bordelais, Omar Djellil, président de l’association « Présence Citoyenne » de matérialiser ce rapprochement inédit. Musulman pratiquant, celui-ci a été le responsable local de SOS Racisme et revendique dix ans de militantisme au Parti Socialiste. Il y a plusieurs années, il fonde à Lormont l’association Présence Citoyenne, dont le but est de « promouvoir l’intégration sociale, économique culturelle et citoyenne sur l’ensemble du territoire national ».

En 2005, il défraye la chronique et fait l’objet de nombreux articles de presse. Employé au sein de la mairie de Bordeaux, il y dénonce le climat « islamophobe » : tranches de jambon sur le clavier de l’ordinateur, photomontages pornographiques mettant en scène des femmes voilées dans des positions obscènes… Le jeune homme porte même plainte à deux reprises au commissariat. Il menace de quitter la France et finalement démissionne, et part s’installer à Marseille.

Le 19 juin dernier, il transfère le siège social de son association dans la capitale phocéenne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le climat marseillais l’a franchement amené à évoluer. Il se lie d’amitié avec le conseiller régional Fn, Stéphane Durbec « Je suis fier d’être français. Je suis très fier d’être musulman. (…) Je suis fier aujourd’hui de me tenir aux côtés de Stéphane Durbec, qui est un vrai patriote, qui comme moi croit aux valeurs de la Nation. Et aujourd’hui c’est le combat commun ». Ecœuré par la gauche et la droite qu’il accuse de manipuler les musulmans, celui-ci pense désormais que seul le Front national peut apaiser les tensions avec ses coreligionnaires : « La meilleure démarche c’est d’aller voir les plus radicaux. [...] On a pris les plus durs. Il faut aller désamorcer les bombes. Or, le meilleur interlocuteur c’est celui qui pose les bombes. On a donc choisi le Front National. »

Très proche du mouvement « Egalité et Réconciliation », Omar Djellil et Stéphane Durbec projettent de créer une association pour rapprocher les Français « au-delà de leurs différences ». Il ya quelques jours, Omar Djellil a rencontré Jean-Marie Le Pen. La rencontre l’a marqué : « la rencontre fut inoubliable. Un charisme hors norme, un raffinement et une culture générale, bien loin des réalités médiatiques qui ont martelés mon esprit pendant tant d’années de conditionnement ».

Si ce cas est un épiphénomène, il dérange à l’instar des syndicalistes rejoignant le Front national. Il pose en tout cas un dilemme à Marine Le Pen : plaire à sa base traditionnelle, et notamment ses militants, ou mettre en avant ces nouveaux venus. L’avenir y répondra.




Mercredi 4 Mai 2011 - 19:09

source: Infos Bordeaux




Nouveau commentaire :
Twitter