Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Bombardements israéliens à Gaza , au moins 40 morts malgré la trêve


Vendredi 1 Août 2014 modifié le Vendredi 1 Août 2014 - 16:02

La trêve humanitaire de 72 heures entre Israël et le Hamas censée permettre l'ouverture de négociations au Caire n'a tenu que quelques heures vendredi avant que les bombardements ne reprennent contre la bande de Gaza.
Dans le secteur de Rafah, dans le sud du territoire côtier, 40 personnes au moins ont été tuées dans des bombardements israéliens, selon l'hôpital local.




Les autorités israéliennes ont accusé de leur côté le Hamas et d'autres factions combattantes palestiniennes de "violations flagrantes" de la trêve humanitaire.

Entré en vigueur à 08h00 (05h00 GMT), le cessez-le-feu, annoncé jeudi soir par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et le secrétaire d'Etat américain John Kerry dans un communiqué commun, était censé permettre l'ouverture au Caire de négociations sur une trêve durable.

"Nous exhortons toutes les parties à agir avec retenue jusqu'à l'entrée en vigueur de ce cessez-le-feu humanitaire et à pleinement respecter leurs engagements pendant le cessez-le-feu", ont déclaré Ban Ki-moon et John Kerry dans leur communiqué. "Ce cessez-le-feu est capital pour offrir à des civils innocents un répit indispensable", ont-ils dit.

Quelques heures avant l'annonce du cessez-le-feu, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, réagissant aux inquiétudes de plus en plus vives de la communauté internationale face au nombre grandissant de victimes civiles, avait dit qu'Israël était déterminé à détruire la totalité des tunnels creusés par les groupes palestiniens sous la frontière de la bande de Gaza, "qu'il y ait ou non un cessez-le-feu".

Le texte de Ban Ki-moon et John Kerry précise que les "forces sur le terrain resteront en place" pendant la trêve, ce qui implique que l'armée israélienne ne se retirera pas et pourra continuer ses opérations contre les tunnels.

Depuis le début de l'opération "Bordure protectrice" le 8 juillet, plus de 1.441 Palestiniens au moins, pour la plupart des civils, ont été tués dans les bombardements et les pilonnages de l'armée israélienne. Dans le même temps, Israël a perdu 61 soldats, et trois civils.

Vendredi 1 Août 2014 - 11:37





Nouveau commentaire :
Twitter