Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Boeing et Airbus obtiennent le feu vert américain pour vendre des avions à l'Iran


Mercredi 21 Septembre 2016 modifié le Mercredi 21 Septembre 2016 - 23:15

Les avionneurs Boeing et Airbus ont annoncé séparément mercredi avoir obtenu le feu vert des Etats-Unis pour vendre des avions neufs à l'Iran, un grand pas vers le retour des multinationales occidentales dans ce pays.




Ces approbations, qui se présentent sous forme de licences spécifiques, concernent des commandes estimées à plusieurs milliards de dollars, passées en janvier (Airbus) et en juin (Boeing) par Téhéran, dont quasiment tous les pans de l'économie sont à reconstruire.

Les deux entreprises avaient signé chacune à l'époque un protocole d'accord avec Téhéran et Iran Air en attendant la décision finale des autorités américaines.

"Airbus a demandé deux licences et la première a été accordée hier soir (mardi, Ndlr)", a déclaré un porte-parole d'Airbus à l'AFP. "Nous pensons que la seconde licence sera accordée dans les semaines qui viennent", a-t-il ajouté, se réjouissant de pouvoir enfin "matérialiser" la commande après plusieurs mois d'incertitudes.

Selon l'avionneur européen, ces licences couvrent des moyen-courriers A320 et des long-courriers A330. Fin janvier, l'Iran et Airbus avaient signé un protocole d'accord portant sur la fourniture de 118 appareils, pour un montant de 10 à 11 milliards de dollars, mais ces ventes étaient soumises au feu vert des Etats-Unis car les avions sont équipés en partie de composants en provenance d'Outre-Atlantique.

L'accord de principe liant Boeing à Iran Air porte, lui, sur 80 appareils, allant du monocouloir 737 MAX aux 777 modèles 300ER et 900. Quelque 29 autres avions seront en location-vente.

Cette commande pourrait être évaluée à environ 25 milliards de dollars (environ 22 milliards d'euros), avait indiqué à l'AFP en juin une source proche du dossier sous couvert d'anonymat, mais ce montant pourrait changer d'ici la finalisation du contrat, les compagnies aériennes obtenant souvent de forts rabais de la part des constructeurs.

Avec AFP
Mercredi 21 Septembre 2016 - 23:13





Nouveau commentaire :
Twitter