Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"Biographie d'une figure de proue du mouvement national et de l'armée de libération : feu Mehdi Bennouna", ouvrage sur le parcours médiatique singulier de feu Bennouna


Samedi 3 Septembre 2011 modifié le Samedi 3 Septembre 2011 - 00:45

"Biographie d'une figure de proue du mouvement national et de l'armée de libération : feu Mehdi Bennouna" est l'intitulé d'un nouvel ouvrage publié, récemment, par la Haut Commissariat aux anciens résistants et membres de l'armée de libération.




feu Mehdi Bennouna
feu Mehdi Bennouna
L'ouvrage est une compilation de témoignages et de récits traitant divers aspects de la vie et de l'oeuvre de cette personnalité nationaliste, qui a marqué de son empreinte le mouvement unioniste dans le nord du royaume où il fut un des pionniers à contribuer à l'essor de la presse marocaine.

Ces témoignages, livrés à l'occasion de la disparition de feu Bennouna, reproduit également des articles et écrits que le défunt avait publiés dans plusieurs tribunes, ainsi que des photos retraçant le parcours de cette personnalité hors pair.

Dans sa préface de l'ouvrage, le Haut Commissaire aux anciens résistants et membres de l'armée de libération, Mustapha El Ktiri, a mis en exergue l'apport exceptionnel de feu Mehdi Bennouna, particulièrement à l'éclosion de la presse marocaine, ainsi que sa contribution à l'accompagnement de générations de jeunes qui allaient poursuivre la marche du pays sur la voie du progrès et du développement.

Outre la publication, la création et la gestion de plusieurs journaux marocains, a-t-il dit, la réalisation la plus importante du défunt aura incontestablement été la création, en 1959, de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), en tant qu'institution qui incarne la dimension maghrébine dans sa pensée, doublée d'une détermination à soutenir les aspirations du rêve maghrébin.

C'est précisément sur cette lancée qu'il a contribué à la création des agences d'information de la Tunisie, de la Libye, de l'Algérie, du Sénégal et du Mali, en plus de l'agence d'information de l'Organisation de la conférence islamique, soucieux qu'il était de l'importance d'appuyer toutes les initiatives médiatiques en Afrique, au Maghreb et dans le monde islamique.

En plus de ses activités permanentes et de ses contacts au sein du mouvement national en faveur de la défense de la patrie et de ses causes sur les plans interne et externe, feu Bennouna a eu un rendez-vous avec l'Histoire lors de la création, en 1947, du bureau des mouvements indépendantistes en Afrique du nord à New-York.

Homme de diplomatie, d'éducation, d'enseignement et de pensée, le défunt fut aussi un militant syndicaliste et des droits humains à la faveur de sa contribution à la création du Comité de défense du Maroc au Caire, de son engagement dans le domaine de l'enseignement dans sa ville natale Tétouan ou de son apport à la création du syndicat des ouvriers affilié au Parti national de la réforme.

Au lendemain du séisme ayant ravagé la ville d'Agadir en 1960, il s'est orienté vers l'action sociale et humanitaire à travers son implication active au sein du Croissant rouge marocain (CRM) dont il finira président exécutif.

Né en 1918 à Tétouan, feu Mehdi Bennouna a suivi ses cours à l'école communautaire de Tétouan, puis à l'école Annajah à Naplouse (Palestine), avant de rejoindre Le Caire, en 1936, où il a étudié le droit et la presse et travaillé en tant que journaliste dans de célèbres publications comme Al Ahram.

Auteur d'une série d'ouvrages, dont "Our Morocco, The story of a just cause" et "Almaghrib Assanaouat Al-harija", feu Bennouna est décédé le 23 mars 2010 à Rabat et a été inhumé à Tétouan.




Samedi 3 Septembre 2011 - 00:33

Atlasinfo avec MAP