Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Bilan-Benkirane : la gestion du gouvernement par le PJD n'a pas été une tâche aisée


Samedi 29 Décembre 2012 modifié le Dimanche 30 Décembre 2012 - 11:41




Bilan-Benkirane : la gestion du gouvernement par le PJD n'a pas été une tâche aisée
La gestion du gouvernement par le Parti de la Justice et du développement (PJD), durant toute une année, n'a pas été une tâche aisée, a estimé, samedi à Rabat, le secrétaire général du parti, M. Abdelilah Benkirane.

Intervenant à l'ouverture de la session ordinaire du conseil national du PJD, M. Benkirane a indiqué que le parti n'agit pas selon des calculs électoraux, mais plutôt au service de la société marocaine.

Le contrat qui lie le gouvernement et les Marocains s'étale sur cinq ans en vue de mener les réformes dans le cadre de la Constitution, a précisé M. Benkirane, ajoutant que même si le gouvernement n'arrive pas à atteindre cet objectif, il aura mis en place, de concert avec les composantes de la majorité, les jalons nécessaires pour cette réforme.

Il a, par ailleurs, mis l'accent sur le soutien du Roi Mohammed VI pour la réussite de l'expérience gouvernementale actuelle, rappelant que le discours Royal du 9 mars 2011, qui a été "courageux, proactif et conciliateur", a donné lieu à une nouvelle Constitution et à des élections législatives ayant permis de surmonter les impacts d'une conjoncture régionale et internationale difficile.

Au volet économique, M. Benkirane a relevé que les mesures économiques pour maîtriser l'équilibre économique sont prises par le gouvernement en concertation avec toutes les composantes de la majorité, sans pour autant porter préjudice au pouvoir d'achat des pauvres.

Auparavant, le président du Conseil, M. Saad Dine El Othmani a mis en exergue les multiples défis du Parti face à l'expérience gouvernementale, soulignant que le PJD a confiance en le partenariat et la coopération avec les différents acteurs politiques qui sont autant de gages pour la réussite de son "plan de réforme".

Le programme de cette session comprend notamment la présentation du rapport politique, l'adoption de la liste additive des membres, la présentation des amendements du statut et du règlement intérieur, l'adoption du budget du parti au titre de 2012 en plus de l'élection de la commission de contrô le financier du parti, de l'instance d'arbitrage et des commissions permanentes du Conseil et leurs présidents.

Cette session vise à réaliser trois objectifs, à savoir l'évaluation de l'action du parti durant l'année 2012 et les prévisions de l'année 2013, la révision de la stratégie prévue pour les quatre années à venir, compte tenu des changements de l'échiquier politique national, outre l'adoption de mesures organisationnelles pour la révision de plusieurs lois du parti, a déclaré, à la MAP, M. Mohamed Boulif, membre du secrétariat général du parti.
Samedi 29 Décembre 2012 - 20:50

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter