Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Bernard Cazeneuve ce vendredi à la mosquée d’Auch détruite par un incendie criminel


Jeudi 27 Août 2015 modifié le Vendredi 28 Août 2015 - 01:06

Bernard Cazeneuve, ministre français de l’Intérieur, chargé des Cultes, se rendra ce vendredi à la mosquée d’Auch dans le Gers, qui a été détruite par un incendie à caractère criminel dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 août, a appris jeudi Atlasinfo.




Lors de cette visite, M. Cazeneuve doit être accompagné du président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, du président de l’Union des mosquées de France, Mohammed Moussaoui et du recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.

Le ministre doit rencontrer les responsables de la mosquée et rassurer la communauté musulmane choquée par cet acte délibéré.

La mosquée, détruite à 70 %, avait déjà été la cible de jet de lardons contre sa façade au mois de janvier dernier. Lors de sa construction, les élus avaient reçu des lettres de menace anonymes.

Le président français François Hollande avait condamné lundi avec fermeté cet incendie qui avait ravagé la mosquée située en centre-ville.

« L'enquête menée à la suite de cet incendie a permis d'en établir le caractère criminel », avait souligné le chef de l'Etat français, estimant que cet acte porte atteinte aux valeurs de la République et au respect des croyances.

"Les musulmans de France doivent pouvoir exercer leur culte en toute liberté et en toute sécurité", avait-dit, assurant que tout est mis en œuvre pour que les coupables soient identifiés et punis.

Auparavant, le procureur de la République Pierre Aurignac avait précisé que le ou les auteurs de cet acte ont visiblement utilisé un accélérant de type hydrocarbure pour accélérer le départ de l'incendie par le toit du lieu de culte musulman.

Il a également promis de mettre "les moyens les plus importants au service de l'enquête" pour traduire en justice le ou les auteurs de cet acte malveillant.

La France a connu 274 actes et menaces antimusulmans au premier semestre 2015, selon l’Observatoire national contre l’islamophobie (ONCI). Un chiffre en hausse de 281 % par rapport à la même période l’an dernier, au cours de laquelle 72 actes antimusulmans avaient été répertoriés.

Jeudi 27 Août 2015 - 15:33

Par Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter