Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Bernard Arnault poursuit le journal Libération pour "injures publiques"


Lundi 10 Septembre 2012 modifié le Mardi 11 Septembre 2012 - 11:09




Bernard Arnault poursuit le journal Libération pour "injures publiques"
Bernard Arnault, patron du groupe de luxe LVMH, va assigner le quotidien "Libération" pour injures publiques à la suite de la "une" du journal du lundi, "Casse-toi, riche con!", indique le groupe LVMH dans un communiqué.

"Bernard Arnault n'a d'autres choix, compte tenu de l'extrême vulgarité et de la violence du titre (...), que d'assigner le quotidien 'Libération' en justice", précise le communiqué.

Parodiant le "casse-toi, pauv' con" lancé par Nicolas Sarkozy, "Libération" a fait sa "une" sur l'homme le plus riche de France à la suite de la polémique concernant sa demande de nationalité belge, révélée samedi par "La Libre Belgique".

Le PDG du groupe français de luxe LVMH qui est opposé au projet gouvernemental de porter à 75% la taxation de la part des revenus supérieure à un million d'euros par an, a demandé la nationalité belge, mais assure qu'il n'y a pas de raison fiscale à cette démarche.

Il garderait la nationalité française et resterait résident fiscal en France. Une commission de la chambre des représentants belge tranchera sur sa demande.

Cette demande a suscité un vaste débat politique en France, la gauche soupçonnant Bernard Arnault de dissimuler ses vraies intentions, qui pourraient selon elle être une forme d'évasion fiscale ultérieure avec la nationalité belge comme étape. Quant à la droite impute la démarche du PDG de LVMH à la politique du gouvernement de gauche qui ferait fuir les entrepreneurs.

Le syndicat de journalistes SNJ-CGT fustige le milliardaire, car, estime-t-il dans un communiqué, il oublie que les nombreux médias qu'il contrôle bénéficient d'aides publiques.

"Bernard Arnault a la morgue de sa caste, celle des nantis qui n'ont que mépris pour les salariés, pour leurs syndicats et pour le budget de l'Etat. Les politiques qui trouvent grâce à ses yeux sont ceux qui, comme Sarkozy, lui permettent d'accroÂŒtre ses profits et développer son portefeuille d'activités", écrit le syndicat.

Les revenus du capital seront exonérés de la taxe à 75%, a dit dimanche soir François Hollande. Si Bernard Arnault la paye, ce qui devrait être le cas s'il reste bien résident en France, il ne l'acquittera donc que sur son salaire de PDG et non sur les revenus de ses titres et de sa fortune.

Selon le magazine Forbes, Bernard Arnault était début 2011 la quatrième fortune mondiale et la première en Europe avec 41 milliards de dollars. En l'espace d'un an, il est passé de la septième place à la quatrième position dans ce classement en profitant de l'essor du secteur du luxe, notamment en Asie.


Lundi 10 Septembre 2012 - 18:00






1.Posté par Decrauze le 10/09/2012 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et le lynchage c’est pour quand ?

La crise est rude, l’opinion publique a la rage et les politiques lui emboitent le pas sans retenue, prêts à clouer au pilori les riches qui oseraient user de leur liberté de déplacement, d’installation et de changement de nationalité. Que Mélenchon vomisse ces "parasites", ça n’émeut presque plus personne. Patientons encore un peu pour qu’un illuminé suive cet appel à l’écrasement des nuisibles et se paye, au sens sanglant du terme, du richard. Ça ne vous rappelle rien cette ambiance ? Alors lisez ça : http://pamphletaire.blogspot.fr/2011/08/camp-creveras-tu.html

Nouveau commentaire :
Twitter