Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Benkirane appelle à un partenariat novateur entre le Maroc et la France en Afrique


Jeudi 28 Mai 2015 modifié le Jeudi 28 Mai 2015 - 20:49

Le Premier ministre a appelé jeudi à Paris à un « partenariat novateur » entre le Maroc et la France en Afrique qui soit bénéfique pour toutes les parties. Ce partenariat doit être bénéfique aussi bien pour le Maroc que pour la France et les pays africains, a expliqué M. Benkirane qui intervenait à la séance de clôture de la rencontre exceptionnelle et de haut niveau du Club des chefs d'entreprises France-Maroc.




« On a besoin d'une touche maroco-française en Afrique, dans un esprit de partenariat et d'association pour que tout le monde se développe », a encore dit le chef de l'exécutif.

M. Benkirane a par ailleurs mis l'accent sur le rôle du secteur privé dans le développement de l'économie, réitérant la disposition de son gouvernement à soutenir ce secteur pour qu'il joue pleinement son rôle dans le développement du pays.

Il a invité les opérateurs privés à s'impliquer dans le développement de plusieurs secteurs dont l'Etat ne peut à lui seul assurer la gestion.

Lors de cette rencontre, tenue sous le thème "France-Maroc : Nouvelles réalités, nouvelles coopérations, nouvelles frontières", les chefs d'entreprises marocains et français ont insisté sur la nécessité d'élargir le partenariat économique entre les deux pays aux PME, tout en consolidant le rôle important joué par les grands groupes, le but étant de contribuer à la création d'emplois durables et à soutenir la croissance.

Les participants ont aussi souligné l'importance de promouvoir l'économie verte en incitant les entreprises à intégrer l'efficacité énergétique dans leurs plans de développement.

Ils ont, d'autre part, relevé que la projection du Maroc et de la France en Afrique est une opportunité historique à saisir dans le cadre d'une démarche nord-sud et sud-nord, permettant de tirer profit de plusieurs facteurs dont la proximité géographique et le savoir-faire.

Il s'agit, selon-eux, de formidables opportunités de richesse qui s'offrent au Maroc, à la France et aux pays africains.

Sur le plan industriel, les chefs d'entreprise marocains et français ont constaté avec satisfaction le succès du concept de co-localisation, citant certains exemples réussis notamment dans les secteurs de l'automobile et de l'aéronautique.

Ils ont par ailleurs mis en exergue les facilités offertes par le plan d'accélération industrielle lancé par le Maroc et qui adopte la logique des écosystèmes.

Les participants ont, sur un autre registre, insisté sur l'importance d'accorder une attention particulière aux ressources humaines qui constituent le socle de la coopération entre les deux pays.

Cette cérémonie a été marquée par la signature d'un accord entre Attijariwafa bank et Alstom pour la mise en place de projets ferroviaires en Afrique subsaharienne.

Un autre accord a été également signé entre Autoroutes du Maroc (ADM) et l'entreprise française Vinci pour le développement de la coopération et l'échange technique entre les deux parties.

Organisée conjointement par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l'organisation patronale française MEDEF en marge de la 12ème Réunion de Haut niveau France-Maroc, cette réunion a abordé plusieurs thématiques, notamment "la stratégie d'accélération industrielle du Maroc à l'horizon 2020", "Vers un cadre rénové de la coopération franco-marocaine" et "Maroc et France en Afrique : quels partenariats possibles

Jeudi 28 Mai 2015 - 20:46





Nouveau commentaire :
Twitter