Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Benjamin Stora: "Il est très difficile de dire que Bouteflika est en vie"


Mardi 21 Mai 2013 modifié le Mercredi 22 Mai 2013 - 17:46




L'historien Benjamin Stora a déclaré mardi 21 mai sur les ondes d'Europe 1, à propos de l'état de santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika, qu'il était "très difficile de dire s'il est toujours en vie". Il a également rappelé que cette pratique du secret n'était pas une première en Algérie - "pratiques politiques contestées par des journalistes qui exigent plus de transparence, et par de nombreux hommes politiques algériens".

Selon ce spécialiste de l'Algérie, l'"absence [du président alégérien] sur la scène publique ouvre toute une série d'interrogation sur sa succession possible", alors que des élections doivent avoir lieu dans un an. "L'absence de communication des sphères du régime indique précisément que toute une série de tractations ont lieu. Si la tractation était aussi sereine, il y aurait une communication plus simple, évidente, transparente, autour de la santé de Bouteflika".

Enfin, l'historien a déploré que les autorités françaises gardaient le silence alors que le président algérien est hospitalisé à Paris. Une situation qui "s'est déjà produite en 2005 quand Bouteflika a disparu pendant plusieurs semaines (...). On avait déjà observé le silence politique des autorités françaises. Il continue. N'oublions pas que l'Algérie reste un grand partenaire politique et économique, notamment depuis la guerre au Mali".

Mardi 21 Mai 2013 - 11:31






1.Posté par daissi le 21/05/2013 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si bouteflika est mort et nous cache ça c'est l'occasion de les chasser de l'algerie car ils nous cache la corruption les assassinat on vis dans la misere nous enfants en chomage nos parents sont mort pour que l'algerie soit batit sur le mensonge l'inégalité l'injustice alors mourant nous aussi pour que nos enfants et nos petit enfants vivent dans un pays de justice de liberté egalité fraternité je pense que c'est la goute qui fait deborder le vaste cacher la mort de bouteflika

Nouveau commentaire :
Twitter