Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Bayrou : "la ligne de Sarkozy, inquiétante pour la France"


Mardi 14 Février 2012 modifié le Mardi 14 Février 2012 - 10:25




Bayrou : "la ligne de Sarkozy, inquiétante pour la France"
François Bayrou, candidat du MoDem à la présidentielle et invité mardi matin d'une matinale spéciale sur Europe 1, a dénoncé la proposition de Nicolas Sarkozy de soumettre à un référendum l'indemnisation des chômeurs. "L'orientation de Nicolas Sarkozy, qui dit barre à droite, ce qu'il a choisit comme ligne est inquiétant pour la France. Ça divise et oppose les Français entre eux", a-t-il dit.

"Faire un référendum sur les droits des chômeurs, ça veut dire qu'on cible les chômeurs comme responsables de la situation du pays. Mais les chômeurs ne sont pas responsables, ce sont ceux qui ont laissé monter le chômage en laissant partir l’activité qui était en France ailleurs", a expliqué François Bayrou.

Pour autant, le candidat centriste assure qu'il ne renoncera pas à consulter les Français par référendum. "Il y a des sujets qui sont des sujets de référendum, même des sujets graves. J'avais proposé que la réforme des retraites soit soumise à référendum. Il n'est pas inimaginable que le jour où on a un blocage sur les finances publiques, ce soit le peuple qui tranche", a-t-il proposé.

François Bayrou a par ailleurs souligné qu'il est temps que Nicolas Sarkozy se déclare à l'élection présidentielle. "Il est temps que cela arrive pour que les choses deviennent claires, a estimé mardi le président du MoDem, invité de la matinale spéciale sur Europe 1. "Faire campagne aux frais de l'Etat et avec les moyens de l'Etat, c'était vraiment une question", a-t-il estimé, rejoignant sur ce point la position défendue par le Parti socialiste. Comme l'avait annoncé Europe 1 lundi, Daniel Vaillant a saisi en qualité de "mandataire" de François Hollande, la Commission nationale des comptes de campagne pour dénoncer l'utilisation de "moyens publics" à des fins électorales, lors de "deux récents déplacements" de Nicolas Sarkozy.

Illustration, selon lui, de ce mélange des genres entre le président et le candidat Sarkozy "en campagne depuis longtemps", François Bayrou a rapporté des confidences qu'on lui a faites sur le déplacement de Nicolas Sarkozy, lundi, lors de l'inauguration, lundi, d'une nouvelle gendarmerie à Issy-les-Moulineaux.

"On m'a dit qu'hier, il y avait une organisation par les services de la préfecture pour que les enfants d'une école se voient remettre des petits drapeaux pour aller crier 'Vive Nicolas Sarkozy' sur le chemin". "Si cela est vrai - je ne l'ai pas vérifié, cela pose tout de même un certain nombre de questions sur la manière dont nous concevons la démocratie en France et dont on peut utiliser les enfants. Cela rappelle d'autres régimes", a estimé François Bayrou. Invité à préciser sa pensée, le candidat centriste ajoute : "Des régimes à l'Est, vous savez bien..."




Mardi 14 Février 2012 - 08:59





Nouveau commentaire :
Twitter