Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Bahreïn rappelle pour consultations son ambassadeur à Téhéran


Samedi 25 Juillet 2015 modifié le Samedi 25 Juillet 2015 - 20:44




Bahreïn a annoncé samedi le rappel pour consultations de son ambassadeur en poste à Téhéran en raison des "déclarations hostiles" répétées des autorités iraniennes.

Le petit royaume du Golfe a également annoncé l'arrestation ce mois-ci de deux hommes liés à l'Iran et impliqués dans un réseau de contrebande d'armes.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, doit se rendre dimanche au Qatar, au Koweït et en Irak pour calmer les tensions dans les pays arabes à la suite de l'accord de Vienne sur le programme nucléaire de Téhéran.

La plupart des pays du Golfe craignent un rapprochement entre l'Iran et Washington à la suite de cet accord conclu le 14 juillet à Vienne entre la République islamique et les grandes puissances.

Les deux hommes arrêtés en mer le 15 juillet par les garde-côtes ont reconnu avoir reçu des explosifs, des armes automatiques et des munitions d'intermédiaires iraniens en dehors des eaux territoriales bahreïnies, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Il s'agit de Mahdi Soubah Abdoulmohsen Mohammed et d'Abas Abdoulhoussain Abdallah Mohammed, tous deux âgés de 30 ans.

L'un d'eux a suivi une formation dans un camp des gardiens de la révolution iranienne en 2013 en Iran, ajoute le ministère.

L'Iran n'a pas réagi dans l'immédiat à ces déclarations.

Plusieurs attentats à la bombe, certains meurtriers, ont été commis ces deux dernières années à Bahreïn et les autorités ont accusé un groupe chiite interdit, Saraya al Achtar, d'être responsable de plusieurs d'entre eux.

A propos du rappel de l'ambassadeur bahreïni à Téhéran, le royaume a dénoncé des propos qui traduisent selon lui une attitude "inamicale" et une ingérence de Téhéran dans les affaires intérieures de Bahreïn, rapporte l'agence de presse officielle BNA.

Samedi 25 Juillet 2015 - 20:42





Nouveau commentaire :
Twitter