Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Bahreïn: détention prolongée de deux semaines pour un militant des droits de l'Homme


Lundi 11 Mai 2015 modifié le Lundi 11 Mai 2015 - 13:08




La justice bahreïnie a prolongé lundi de deux autres semaines la détention du défenseur des droits de l'Homme Nabil Rajab, arrêté le 2 avril pour propagation de "fausses nouvelles".

La Cour criminelle de Manama a pris sa décision lors d'une audience consacrée à examiner les accusations portées M. Rajab.

Ce dernier est poursuivi pour avoir publié sur les réseaux sociaux "de fausses nouvelles" sur la participation de Bahreïn à la coalition arabe qui mène une opération militaire contre les rebelles chiites au Yémen, la qualifiant d'"agression", ainsi que d'"atteinte à une institution de l'Etat".

La justice lui reproche d'avoir mis en ligne "un montage de photos d'enfants tués en Syrie en les présentant comme des enfants yéménites tués" par les raids de la coalition arabe.

Les Etats-Unis, alliés de Bahreïn, avaient réclamé la libération de Nabil Rajab et l'abandon des poursuites contre lui.

Selon ses proches, M. Rajab a été arrêté pour des tweets dénonçant ce qu'il affirme être des actes de torture dans la prison de Jaw où sont détenus des militants chiites. Il avait déclaré dans une vidéo sur YouTube être victime d'une "tentative des autorités de le priver de son droit à s'exprimer librement".

Déjà condamné le 20 janvier à six mois de prison pour "atteinte aux institutions" via des tweets, M. Rajab attend un verdict en appel de ce jugement, prévu le 4 mai.

Lundi 11 Mai 2015 - 13:06

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter