Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Aziza Bennani souhaite que l'Unesco accompagne les réformes en cours au Maroc


Mercredi 11 Mai 2011 modifié le Mercredi 11 Mai 2011 - 23:35




Aziza Bennani
Aziza Bennani
Aziza Bennani, ambassadeur, déléguée permanente du Maroc auprès de l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (Unesco) a exprimé la volonté du Maroc de bénéficier de l'expertise de cette institution onusienne dans la mise en oeuvre de ses réformes.

"Nous souhaitons que l'Unesco nous accompagne dans les chantiers relevant de ses compétences", a déclaré Mme Bennani lors du Débat Général de la 186-ème session du Conseil Exécutif de l'Unesco, qui se tient jusqu'au 19 mai à Paris.

Mme Bennani a rappelé que le Maroc est "engagé dans des réformes institutionnelles majeures pour la consolidation de l'état de droit, la promotion de la démocratie et la mise en oeuvre de la régionalisation" et que "dans le cadre de cette option stratégique, suivie avec détermination, de nouveaux dispositifs institutionnels de promotion et de protection des droits de l'homme ont été mis en place pour accélérer le processus".

Le Maroc avait déjà exprimé, en février dernier, à l'occasion d'une visite à Rabat de la directrice générale de l'Unesco, Mme Irina Bokova, son souhait de "renforcer davantage" sa coopération avec cette organisation qui, selon Mme Bennani, est "interpellée en sa qualité d'institution intellectuelle du système des Nations-Unies, à fonction éthique, pour apporter son expertise aux pays concernés en vue de réussir leur transition démocratique".

Le Conseil exécutif, où siège actuellement le Maroc, est l'un des trois organes constitutionnels de l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture.

Agissant sous l'autorité de la Conférence générale, cet organe étudie le programme de travail de l'Organisation ainsi que les prévisions budgétaires correspondantes que lui soumet le Directeur général.

Sur la question budgétaire, Mme Bennani a plaidé notamment pour le renforcement des moyens dont dispose l'organisation afin d'être en mesure de répondre aux multiples attentes des Etats membres, "eu égard aux défis nouveaux de notre époque", notamment en matière d'éducation, de recherche, d'égalité des chances entre les sexes et de promotion de la paix et du dialogue interculturel.

Au nom du groupe arabe, dont le Maroc assure la vice-présidence au conseil exécutif, Mme Bennani a insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts pour la mise en oeuvre des décisions adoptées lors de la précédente session, visant notamment à préserver les sites archéologiques et culturels dans les Territoires palestiniens et arabes occupés, y compris le Golan syrien, ainsi qu'en matière de reconstruction et de développement de Gaza.



Mercredi 11 Mai 2011 - 23:24

MAP




Nouveau commentaire :
Twitter