Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Aziz Mekouar: la COP 22, l'occasion d'agir réellement face aux effets du changement climatique


Vendredi 30 Septembre 2016 modifié le Vendredi 30 Septembre 2016 - 23:48

La conférence des Nations unies sur le climat (COP22), prévue en novembre prochain à Marrakech, sera l’occasion de commencer à agir réellement face aux effets du changement climatique, a affirmé, mercredi soir à Paris, Aziz Mekouar, ambassadeur pour la négociation multilatérale de la COP 22.




La conférence de Marrakech est la première du genre puisqu’elle intervient après plus de 20 négociations ayant abouti à l’accord de Paris, a expliqué M. Mekouar lors d’une rencontre-débat sur les enjeux de la COP 22, organisée par le magazine Opinion internationale en partenariat avec le site d’information français Atlasinfo.

Il a aussi relevé que la COP 22 sera la COP de l’action et de la mise en œuvre, estimant que l’accord de Paris pourra entrer en vigueur avant même le début de la conférence de Marrakech.

Plus de 60 pays ont déjà ratifié l’accord de Paris soit environ 50 pc des émissions de gaz à effet de serre, a-t-il fait observer, expliquant le premier cap des 55 pays a été franchi et qu’il reste à atteindre le deuxième à savoir 55 pc des émissions.

M. Mekouar a également noté qu’avec l’annonce par l’Inde de son intention de déposer les instruments de ratification de l’accord le 2 octobre, il est fort possible que l’accord de Paris entre en vigueur avant Marrakech.

"On s’attendait que l’accord de Paris entre en vigueur en 2020, s’il entre en vigueur en 2016 cela signifie que le monde entier est très mobilisé", a-t-il fait valoir.

Il a sur un autre registre affirmé que la COP 22 sera celle de l’action à la fois des acteurs non étatiques et des Etats qui, a-t-il dit, sont en train de réaliser des choses concrètes pour faire face aux effets du changement climatique.

M. Mekouar s’est en outre félicité de la coopération exemplaire entre le Maroc et la France, qui assure la présidence de la COP 21, rappelant que les deux pays ont mené beaucoup d’initiatives en commun, de même qu’ils ont co-organisé des événements en lien avec leurs efforts en matière de lutte contre les effets du changement climatique.


Vendredi 30 Septembre 2016 - 15:42





Nouveau commentaire :
Twitter