Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Au coeur de la crise, le Venezuela se retire de l'Organisation des Etats américains


Jeudi 27 Avril 2017 modifié le Vendredi 28 Avril 2017 - 00:50




Nicolas Maduro
Nicolas Maduro
Le Venezuela, secoué par une grave crise politique et économique, a annoncé mercredi son retrait de l'Organisation des Etats américains (OEA), régulièrement accusée d'"ingérence" par le gouvernement du président Nicolas Maduro.

"Demain (jeudi) nous présenterons une plainte devant l'OEA et nous lancerons un processus qui prend 24 mois" pour faire sortir le pays sud-américain de cet organisme régional basé à Washington, a annoncé à la télévision la chef de la diplomatie vénézuélienne Delcy Rodriguez.

L'OEA, dont le secrétaire général Luis Almagro a traité M. Maduro de "dictateur", s'est réunie mercredi pour convoquer un mini-sommet de ministres des Affaires étrangères de la région sur la crise vénézuélienne, sans préciser de date.

Mme Rodriguez avait déjà menacé mardi soir de quitter l'organisation si une telle réunion avait lieu. Début avril la ministre des Affaires étrangères avait accusé plusieurs pays de la région d'agir de concert en faveur d'une ingérence dans les affaires du Venezuela, pour "satisfaire les intérêts de Washington".

De son côté, M. Almagro, l'un des plus critiques à l'international envers M. Maduro, veut invoquer la charte démocratique de l'organisme pour obtenir la suspension de Caracas de l'OEA.

De nouveaux affrontements ont opposé mercredi la police vénézuélienne et les manifestants d'opposition qui tentaient de rejoindre le centre de Caracas, alors qu'une trentaine de personnes ont déjà perdu la vie en près d'un mois. Ce bilan est le plus lourd depuis la vague de manifestations de 2014 qui avait fait officiellement 43 morts. Par ailleurs, 14 journalistes au total ont été arrêtés et 106 agressés en quatre semaines, a indiqué le Syndicat national des travailleurs de la presse.

Dans ce pays pétrolier dont l'économie s'est effondrée avec la chute des cours du brut, la majorité des aliments et médicaments sont introuvables. Sept Vénézuéliens sur dix souhaitent le départ de M. Maduro, selon un sondage Venebarometro.

Avec AFP
Jeudi 27 Avril 2017 - 08:04





Nouveau commentaire :
Twitter