Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Attentats de Paris : Athènes communique le nom du titulaire du passeport syrien


Dimanche 15 Novembre 2015 modifié le Lundi 16 Novembre 2015 - 12:59

Le passeport syrien trouvé près du corps d'un des auteurs des attentats à Paris vendredi soir est établi au nom de Ahmad alMohammad, 25 ans, et a été présenté par un demandeur d'asile arrivé en Grèce, avant de prendre la route des Balkans, a indiqué Athènes dimanche.




Le ministre de la politique migratoire, Iannis Mouzalas, a annoncé lors d'un point de presse que l'homme qui a présenté ce passeport a été enregistré sur l'île de Leros, en face des côtes turques, le 3 octobre dernier, a quitté la Grèce à une date inconnue et a été repéré pour la dernière fois en Croatie quelques jours plus tard.

"C'est la seule personne au sujet de laquelle nous ayons reçu une demande de la part des autorités françaises" dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, a indiqué le ministre.

Selon lui, le processus d'enregistrement avait été conforme aux règles européennes, et l'homme avait été autorisé à continuer son voyage, le nom d'alMohammad n'apparaissant pas dans les fichiers criminels européens.

La justice française a confirmé que ce nom n'était pas connu des services anti-terroristes.

Samedi la police française avait indiqué qu'un passeport syrien avait été découvert "près du corps" de l'un des auteurs des attentats au Stade de France.

Une source française a confirmé à l'AFP que ce passeport portait bien le nom de Ahmad alMohammad, né le 10 septembre 1990.

La même source avait souligné qu'on ne pouvait cependant rien en conclure de manière certaine, car il n'a pas encore été établi que le propriétaire du passeport était bien l'un des trois hommes qui se sont fait exploser près du Stade de France pendant le match France-Allemagne.

Le passeport pourrait tout aussi bien être un faux, ou avoir été volé.

Le ministre grec a demandé dimanche que cette affaire n'affaiblisse pas les droits des réfugiés. Après ces attentats, "devons nous jeter 100.000 personnes à la mer?", a-t-il lancé. "La Grèce et l'Europe doivent trouver le juste équilibre entre la sécurité et les droits de l'homme", a-t-il ajouté.

Le ministre a fait remarquer que la plupart des attaques terroristes sont menées par des gens qui "sont nés et ont grandi dans des pays occidentaux (...), quittent les pays occidentaux avec des passeports occidentaux légaux, vont faire le jihad et reviennent".

Le quotidien serbe Blic avait auparavant publié une photographie montrant "un passeport syrien au nom de Ahmad alMohammad (qui) avait effectué toute la route des Balkans".

Dans un communiqué, le ministre serbe de l'Intérieur a déclaré que le même passeport avait été enregistré à Presevo (frontière entre la Macédoine et la Serbie), où son détenteur avait formellement demandé l'asile.

"Il a été établi que ces données correspondent à celles d'une personne identifiée le 3 octobre en Grèce. Il n'y avait pas de mandat d'arrêt d'Interpol concernant cette personne", a ajouté le ministre.

Les autorités croates ont confirmé que l'homme disant s'appeler alMohammad avait aussi traversé leur pays. "Nous n'avons pas considéré cette personne comme potentiellement suspecte", a déclaré la porte-parole de la police Helena Biocic.

Plus de 800.000 migrants ont traversé la Méditerranée pour gagner l'Europe cette année, à 80% via la Grèce.
Dimanche 15 Novembre 2015 - 21:04

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter