Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Attentats de Bruxelles: le témoignage capital du taxi qui a transporté les trois terroristes


Mercredi 23 Mars 2016 modifié le Mercredi 23 Mars 2016 - 22:29

La police est formelle. Les trois hommes figurant sur une image de vidéosurveillance captée à l'aéroport Zavantem sont responsables de l'attaque survenue le 22 mars au matin contre les voyageurs qui se préparaient à prendre l'avion depuis la capitale belge. Ils ont été identifiés grâce à la réactivité d'un taxi bruxellois.




Attentats de Bruxelles: le témoignage capital du taxi qui a transporté les trois terroristes
Trois bombes à bord d'un taxi

Selon le bourgmestre de Zavantem, les bombes utilisées par les terroristes "étaient dans des valises". Une information obtenue grâce au témoignage d'un taxi de la capitale qui a reconnu à la télévision ses passagers du matin. En voyant l'avis de recherche émis par la police belge, il téléphone immédiatement, et éclaire les enquêteurs sur l'itinéraire des terroristes le matin des attaques.

Le 22 mars, il prend trois hommes à son bord à Schaerbeek, un quartier de Bruxelles, direction l'aéroport de Zavantem. Ils transportent au moins trois valises que le chauffeur de taxi a interdiction de toucher. Arrivés à l'aéroport, et toujours selon le chauffeur de taxi dont le témoignage a été confirmé par la vidéosurveillance, les trois hommes se seraient séparés dans le hall des départs, avec la suite que l'on connaît.

Une bombe supplémentaire retrouvée


Apprenant la nouvelle, et voyant l'avis de recherche diffusé par la police, le chauffeur de taxi prévient immédiatement les autorités: il est celui qui a transporté les terroristes. Rapidement, la police belge se rend à l'adresse où les terroristes ont été chargés par le taxi, à Schaerbeek. Une perquisition permet de retrouver une bombe à clous et un drapeau de l'Etat islamique.

D'après le taxi, cité par la RTBF, les terroristes voulaient transporter deux autres valises, mais ont dû les laisser dans leur appartement, faute de place dans le taxi. Mercredi matin, "l'homme au chapeau" est toujours activement recherché, soupçonné d'avoir paniqué, abandonnant dans le hall de l'aéroport une bombe qui n'a pas fait de victimes.
Mercredi 23 Mars 2016 - 11:31

Avec BFMTV




Nouveau commentaire :
Twitter