Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Attaque dans une église en France : un prêtre égorgé


Mardi 26 Juillet 2016 modifié le Mardi 26 Juillet 2016 - 17:06




Des policiers bloquent le périmètre de l'église Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, le 26 juillet 2016, lieu d'une prise d'otages.
Des policiers bloquent le périmètre de l'église Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, le 26 juillet 2016, lieu d'une prise d'otages.
Deux hommes ont retenu cinq personnes en otages, mardi matin, dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Les deux assaillants ont été neutralisés deux heures plus tard. Ils n'ont pas survécu à l'assaut. Un otage a été tué; d'après plusieurs sources, il s'agit du curé, qui a été égorgé. Un autre se trouve entre la vie et la mort. François Hollande, né à Rouen, et Bernard Cazeneuve doivent se rendre sur place. Le parquet antiterroriste a été saisi.

Une prise d'otage a eu lieu mardi matin, à 09h43, dans une église catholique de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Seine-Maritime, dans la banlieue de Rouen. Deux forcenés ont pris en otage cinq personnes: le curé de l'église, deux soeurs et deux fidèles. Ils auraient agi au moyen d'armes blanches au cours de la messe.

L'alerte a été donnée par une troisième religieuse qui a pu sortir par l'arrière de l'église. L'opération s'est terminée vers 11h00, mardi matin. Selon le porte-parole du ministère français de l'Intérieur, les deux assaillants ont été neutralisés par les forces de l'ordre et n'ont pas survécu. D'après plusieurs sources, les deux preneurs d'otages sont sortis de l'édifice et se sont retrouvés face aux forces de l'ordre avant d'être abattus.

En entrant dans l'église, la police a découvert une victime parmi les otages. Selon plusieurs sources, il s'agit du curé qui aurait été égorgé. "Un bilan complet est à suivre", a annoncé la police. D'après BFMTV, un autre otage est entre la vie et la mort. Il aurait été à son tour égorgé.

François Hollande, le président de la République originaire de Rouen, et Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, doivent se rendre sur place. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur la prise d'otages qui a eu lieu mardi matin à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. L'enquête a été confiée à la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a précisé le parquet. Cette prise d'otages dans un édifice religieux est survenue près de deux semaines après l'attentat à Nice du 14 juillet, revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), qui a fait 84 morts et plus de 350 blessés.


Atlasinfo avec 7sur7

Mardi 26 Juillet 2016 - 12:45





Nouveau commentaire :
Twitter