Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Arrivée à Djerba de trois avions marocains transportant des aides humanitaires aux réfugiés aux frontières tuniso-libyennes


Jeudi 3 Mars 2011 modifié le Jeudi 3 Mars 2011 - 14:28

Trois avions militaires marocains transportant d'importantes quantités d'aides humanitaires urgentes destinées aux réfugiés aux frontières tuniso-libyennes ont atterri, mercredi, à l'aéroport international de Djerba, au sud de la Tunisie.




Arrivée à Djerba de trois avions marocains transportant des aides humanitaires aux réfugiés aux frontières tuniso-libyennes
Ces aides consistent en 22 tonnes de médicaments et de matériels médicaux, d'un hôpital militaire de campagne et d'une ambulance, ainsi qu'en 20 médecins spécialistes et 20 infirmiers.

Cette aide humanitaire, qui répond aux besoins pressants des réfugiés, seront acheminées vers la région de Ben Guerdan, le point le plus proche du principal poste frontalier de Ras Jdir (560 km au sud-est de la capitale Tunis) où l'équipe médicale marocaine devra installer un hô pital de campagne pour offrir les premiers soins médicaux aux réfugiés.

L'ambassadeur du Royaume en Tunisie, Najib Zerouali Ouariti, l'attaché militaire auprès de l'ambassade, le colonel Ahmed Hamid, la ministre tunisienne de la Santé, Habiba Ben Romdhane et plusieurs autres responsables locaux ont été présents à l'aéroport à l'arrivée des trois avions marocains.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération avait indiqué que ces aides sont destinées, sur ordre du Roi Mohammed VI, à répondre aux besoins spécifiques et urgents des réfugiés aux frontières tuniso-libyennes.

Cette initiative royale humanitaire s'inscrit dans le sillage de la vision constante de solidarité de Roi, d'une part, et d'autre part, du souci du Souverain d'apporter assistance aux frères en Tunisie, et d'atténuer le fardeau des autorités tunisiennes en cette circonstance délicate pour faire face aux retombées et répercussions inquiétantes de l'afflux croissant de réfugiés du territoire libyen vers cette zone frontalière, ajoute le communiqué.



Jeudi 3 Mars 2011 - 13:07





Nouveau commentaire :
Twitter