Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Armement/ L’Algérie huitième acheteur au monde


Dimanche 1 Janvier 2017 modifié le Lundi 2 Janvier 2017 - 08:13




Armement/ L’Algérie huitième acheteur au monde
Le Congrès américain a classé l’Algérie à la huitième des plus grands acheteurs d’armes dans le monde. L’Algérie a, à ce titre, dépensé 17,8 milliards de dollars en sept ans pour acquérir un armement provenant principalement de Russie.

Selon un rapport publié par le Congrès américain, daté du 19 décembre, l’Algérie se classe parmi les pays qui dépensent le plus pour les acquisitions militaires avec 17,8 milliards de dollars consacrés à l’achat d’armement entre 2008 et 2015. L’Algérie occupe par ailleurs la cinquième place parmi les pays en voie de développemente.

Bien que ce classement ne comporte aucun commentaire à connotation politique, le Congrès américain a souligné que les contrats d’armement de l’Algérie ont été conclus essentiellement avec la Fédération de Russie. Le rapport a également souligné qu’aucun contrat n’a été signé avec les États-Unis durant cette période.

Entre 2012 et 2015, l’Algérie a signé des contrats d’une valeur de cinq milliards de dollars avec la Russie. Les quatre milliards restant, ont été dépensés pour acquérir de l’armement auprès de quarte armateurs français, britannique, allemand et italien. De l’armement d’une valeur de 600 millions de dollars a également été acheté auprès de fournisseurs chinois, pour atteindre au total 13,8 milliards de dollars dépensés durant cette période pour l’achat d’armement.

Entre 2008 et 2011, quatre milliards de dollars ont été dépensés pour l’acquisition d’armement. 2,7 milliards ont été destinés à l’achat d’armement russe, 800 millions de dollars ont servi à l’achat d’armement auprès des principaux fournisseurs européens et 300 millions ont été destinés pour l’acquisition d’armement chinois.

Notons que le rapport annuel du Congrès américain se base sur des données officielles, accessibles au public, exploitées pour mettre en place une base de données lui permettant de répertorier les fournisseurs et les acquéreurs d’armement tel que les missiles, les tanks, l’artillerie, les avions de combat…

Source; Algérie-Focus
Dimanche 1 Janvier 2017 - 22:53





Nouveau commentaire :
Twitter