Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Arabie saoudite: 375 civils "tués et blessés" par des tirs rebelles au Yémen


Mercredi 3 Février 2016 modifié le Mercredi 3 Février 2016 - 12:41

Plus de 370 civils ont été "tués et blessés" en 10 mois dans des régions saoudiennes frontalières du Yémen par des tirs de rebelles yéménites, a annoncé mardi la coalition arabe commandée par l'Arabie saoudite.




Cette coalition aide depuis fin mars 2015 le pouvoir au Yémen à reprendre les vastes régions prises depuis 2014 par les rebelles chiites Houthis soutenus par les unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

Le bilan des civils "tués et blessés" est désormais de 375, dont 63 enfants, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la coalition, le général de brigade saoudien Ahmed al-Assiri, sans préciser la nationalité des victimes dont la plupart seraient des Saoudiens.

Jusqu'ici, le bilan tournait autour de 90 civils et militaires tués par des tirs depuis le Yémen, selon des chiffres de la défense civile et des sources de sécurité, citées par l'agence officielle saoudienne SPA.

Le bilan de la coalition a été établi sur la base "des rapports de la défense civile", a indiqué son porte-parole, soulignant ne pas disposer du nombre de militaires tués à la frontière. Il a ajouté que plus de 40.000 obus de mortier, roquettes Katioucha et autres projectiles avaient été tirés du Yémen contre le territoire saoudien depuis fin mars.

Ces tirs, au rythme quotidien d'une moyenne de plus de 129 projectiles, ont été menés par les Houthis, soutenus par l'Iran, et leurs alliés, selon Ahmed Assiri. En outre, "12 missiles Scud ont été interceptés".

Selon lui, il est difficile d'arrêter les rebelles qui "tirent et fuient" par les montagnes et les vallées dans les régions escarpées à la frontière.

Le conflit au Yémen a fait plus de 5.800 morts, pour la moitié des civils, selon l'ONU. Et malgré le soutien militaire de la coalition arabe, les forces gouvernementales n'ont pas encore réussi à reprendre l'ensemble des régions aux rebelles, dont la capitale Sanaa.

Mercredi 3 Février 2016 - 12:39

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter