Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Arabie : explosion d'une voiture piégée à Ryad, le conducteur tué (Intérieur)


Vendredi 17 Juillet 2015 modifié le Vendredi 17 Juillet 2015 - 03:52




Arabie : explosion d'une voiture piégée à Ryad, le conducteur tué (Intérieur)
Une voiture piégée a explosé jeudi soir à Ryad à un point de contrôle de la police, provoquant la mort de son conducteur et blessant deux policiers, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur.

Les deux policiers ont été transportés dans un hôpital et leur "état est stable", a indiqué le ministère de l'Intérieur, cité par l'agence de presse officielle SPA.

Selon le communiqué, des policiers ont demandé à un véhicule de s'arrêter pour un contrôle de routine à l'heure de la rupture du jeûne musulman du ramadan.

"Le conducteur a alors fait exploser le véhicule, se tuant (au volant)", a-t-on ajouté.

Le ministère a identifié le conducteur comme étant Abdallah al-Rachid, un Saoudien de 19 ans, ajoutant qu'avant de faire exploser sa voiture, il avait tué son oncle maternel Rached al-Sofiane.

Il n'a pas donné de précisions sur ses mobiles, ajoutant qu'une enquête était en cours.

A la question de savoir si l'incident était lié au groupe jihadiste Etat islamique (EI), le général Mansour al-Turki, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, a répondu qu'il attendait des informations de la part des enquêteurs.

Il a indiqué à l'AFP que l'explosion avait eu lieu sur une route menant à la prison Al-Hair, un pénitencier sous haute sécurité où des islamistes radicaux seraient détenus.

L'attentat est intervenu au dernier jour du mois de jeûne.

Mardi, un suspect recherché par les forces de sécurité saoudiennes avait été tué dans un échange de tirs avec la police.

Au cours d'une descente des forces de sécurité en vue de l'arrêter, le suspect a ouvert le feu à l'arme automatique, tuant son père qui accompagnait les policiers et blessant deux de ces derniers, avait précisé un porte-parole du ministère.

Les policiers ont répliqué, provoquant la mort du suspect, avait poursuivi le porte-parole sans préciser les raisons pour lesquelles il était recherché, ni le lieu où il a été abattu.

Le 4 juillet, un homme soupçonné d'avoir des liens avec le groupe Etat islamique (EI) avait été tué dans un autre échange de tirs avec la police, à Taëf (ouest), un jour après avoir échappé à un raid des forces de sécurité qui s'était soldé par la mort d'un policier et l'arrestation de trois suspects.

L'Arabie saoudite, qui fait partie de la coalition dirigée par Washington pour combattre l'EI en Irak et en Syrie, a multiplié ces derniers mois les arrestations d'extrémistes sunnites soupçonnés de planifier des attaques pour "attiser les tensions confessionnelles".

La province orientale de l'Arabie saoudite a connu en mai deux attentats contre des mosquées chiites revendiquées par l'EI qui ont fait 25 morts.

Vendredi 17 Juillet 2015 - 03:45





Nouveau commentaire :
Twitter