Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Après "bordel", "fainéants", Macron continuera à "dire les choses"


Dimanche 15 Octobre 2017 modifié le Lundi 16 Octobre 2017 - 11:32




Après "bordel", "fainéants", Macron continuera à "dire les choses"
Emmanuel Macron s'est défendu dimanche d'avoir insulté les Français par certaines de ses déclarations, comme celles sur le "bordel", les "fainéants" ou les "jaloux", et déclaré qu'il continuerait à "dire les choses".

Lors de sa première longue interview télévisée depuis son entrée à l'Elysée, le président français s'est par ailleurs dit "indifférent" aux commentaires auxquels ses sorties ont donné lieu ces dernières semaines.

"J'ai toujours essayé de dire les choses depuis que je suis engagé dans la vie politique et de m'approcher d'une forme de vérité, celle que je pensais juste", a-t-il affirmé, rappelant au passage des propos sur l'"illétrisme" d'ouvrières, en 2014.

"Nos élites politiques ne sont plus habituées à dire les choses, à avoir un discours en quelque sorte aseptisé et à considérer que ce qui était intolérable, c'était le mot qu'on mettait et pas la réalité qu'il y avait derrière", a poursuivi Emmanuel Macron face à ses trois intervieweurs.

Il a ajouté qu'il continuerait à "dire les choses", à "respirer l'air" et à "parfois (s)'emporter", sans "chercher à humilier".

Le chef de l'Etat a par ailleurs dit assumer l'emploi du terme "bordel", appartenant selon lui au registre "populaire", qu'il a utilisé le 4 octobre lors d'un apparté pendant un déplacement à Égletons (Corrèze).

Cette déclaration enregistrée par une équipe de télévision a déclenché un tollé similaire à celui qu'avait provoqué Emmanuel Macron en septembre, à Athènes, en suggérant qu'il ne cèderait rien, "ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes".

A ceux qui l'accusent de parler uniquement aux plus aisés, il a répondu que "quand on a une politique ambitieuse, on ne s'adresse pas à la France où tout va bien".

Dimanche 15 Octobre 2017 - 23:24





Nouveau commentaire :
Twitter