Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Apprentissage : Les pouvoirs de la sieste


Vendredi 23 Avril 2010 modifié le Dimanche 23 Mai 2010 - 23:48

De nombreux étudiants mettent actuellement à l'épreuve leurs capacités de mémorisation et d'apprentissage. Le conseil de chercheurs américains : faites une petite sieste et espérez rêver à vos travaux.




Apprentissage : Les pouvoirs de la sieste
Une équipe de l'École de médecine de l'Université Harvard a établi qu'un petit somme durant lequel vous rêvez multiplie par 10 votre capacité de traitement et d'entreposage de l'information dans le cerveau. Mieux encore : le roupillon fonctionne encore plus lorsque vous rêvez à ce que vous tentez d'apprendre.

Les scientifiques savent depuis longtemps que le sommeil améliore les performances de mémorisation. Ils ne savaient toutefois pas si une sieste en après-midi pouvait avoir les mêmes effets.

Pour pouvoir le vérifier, le Dr Erin Wamsley a demandé à 99 sujets de réaliser un exercice dans un labyrinthe virtuel. Dans un premier temps, l'ensemble des participants devait se familiariser avec le labyrinthe et la navigation. Ils étaient ensuite divisés en deux groupes :

Un premier devait faire une sieste de 90 minutes
Un second devait rester éveillé en procédant à des activités comme écouter la télévision.

Les chercheurs ont ensuite demandé aux sujets de décrire leur pensée ou leur rêve. Puis, cinq heures après le premier contact avec le labyrinthe, ils ont demandé aux deux groupes de refaire l'exercice. Ceux qui n'avaient pas dormi n'ont présenté aucune amélioration dans l'exécution de l'exercice, mais les résultats étaient fort différents dans l'autre groupe.

Les participants qui avaient dormi mais qui n'avaient pas rêvé ont présenté peu d'amélioration. Toutefois, les personnes qui avaient rêvé à la tâche ont obtenu des résultats 10 fois meilleurs en comparaison avec ceux qui avaient dormi sans rêver au labyrinthe.

Les chercheurs pensent donc qu'il ne suffit pas de dormir pour trier les informations. Le fait de rêver à la tâche permet au cerveau de travailler sur des souvenirs de différents niveaux et de mettre en place des stratégies d'accomplissement visant à améliorer ses performances.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Current Biology.

Vendredi 23 Avril 2010 - 23:25

Radio Canada




Nouveau commentaire :
Twitter