Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Appel à la création d'une commission onusienne pour enquêter sur le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf


Dimanche 25 Janvier 2015 modifié le Lundi 26 Janvier 2015 - 23:56

L'Association des Amis du Sahara marocain en Espagne a appelé à la mise en place d'une Commission onusienne pour enquêter sur le détournement des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf et à déférer les responsables de ce détournement devant la justice internationale.




L'association a également exhorté l'Assemblée générale de l'ONU et le Haut commissariat des réfugiés (HCR) à exercer des pressions sur les autorités algériennes pour accepter le recensement de la populations des camps de Tindouf, sous la supervision d'observateurs internationaux, dans le but de déterminer le nombre exact des habitants vivant dans ces camps sur le territoire algérien.

Dans ce sens, le président de l'association, Rachid Fares, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que l'Union européenne (UE) est appelée à arrêter les aides humanitaires consacrées par la Commission européenne aux séquestrés de Tindouf après les révélations faites dans un rapport sur les détournements de ces aides par les séparatistes du "polisario" en collusion avec les autorités algériennes.

Il a ajouté que les révélations de l'Office européen anti-fraude (OLAF) ont confirmé l'implication des responsables algériens et de la direction du "polisario" dans l'instrumentalisation du nombre de séquestrés pour pouvoir bénéficier de davantage d'aides internationales en vue de leur détournement vers le marché noir au détriment de la population des camps.

M. Fares a rappelé, à cet effet, que son association a averti, à maintes reprises, les responsables espagnols quant à ces irrégularités et aux détournements des aides humanitaires envoyées par plusieurs organisations espagnoles, notant que les sahraouis ayant fui Tindouf et regagné le Royaume ont été les premiers à dévoiler ce trafic opéré par les dirigeants du Polisario en complicité avec les responsables algériens.

Le Rapport de l'OLAF a mis à nu le fait que les populations des camps de Tindouf ne sont plus les véritables bénéficiaires de cette assistance humanitaire, mais ce sont plutôt les mafias algériennes et la bande séparatiste du "polisario".

Dimanche 25 Janvier 2015 - 23:52






1.Posté par nada le 26/01/2015 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut continuer à faire pression pour la création de cette commission d'enquête mais aussi pour le recensement des populations.... surtout ne lâchez pas

Nouveau commentaire :
Twitter