Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Antiterrorisme: les Européens veulent enrôler la Turquie et les pays arabes


Lundi 19 Janvier 2015 modifié le Lundi 19 Janvier 2015 - 20:07

Les Européens ont décidé lundi d'enrôler la Turquie et les pays arabes dans leur lutte contre le terrorisme, alors que l'Europe est en état d'alerte après les attentats de Paris et le monde musulman en ébullition contre les caricatures de Mohamed.




"Nous préparons des projets spécifiques à lancer dans les prochaines semaines avec des pays précis pour accroître le niveau de coopération en matière de contreterrorisme", a déclaré la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

Elle a cité "la Turquie, l'Égypte, le Yémen, l'Algérie, des pays du Golfe", à l'issue d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE, à laquelle avait été convié le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi.

L'UE a aussi décidé une meilleure "coordination" en matière "d'échange d'informations" et de "renseignement", au sein de l'UE mais aussi avec "d'autres pays": de nouveau la Turquie, l'Égypte, les pays du Golfe, mais aussi "l'Afrique du Nord, l'Afrique et l'Asie".

Parmi les "actions concrètes immédiates", Mme Mogherini a cité la présence "d'attachés de sécurité dans toutes les délégations de l'UE dans les pays pertinents", afin d'entretenir des "contacts réguliers entre professionnels de la sécurité et du contreterrorisme".

Elle a récusé tout "deux poids deux mesures", en soulignant que les "premières victimes du terrorisme sont les musulmans et les pays arabes". Elle a plaidé pour le "dialogue et l'alliance pour éviter toute perception d'un choc" des civilisations.

La lutte contre le terrorisme n'est pas seulement "une question militaire ou sécuritaire", a estimé à Bruxelles M. al-Arabi, affirmant qu'il fallait la livrer "au niveau intellectuel, culturel, médiatique, religieux". "C'est cela que nous tentons".

Mais la tension monte dans de nombreux pays musulmans. De nouvelles manifestations ont eu lieu lundi contre la publication d'une nouvelle caricature du prophète Mohamed en une de Charlie Hebdo, cible de l'attentat meurtrier du 7 janvier. Des centaines de milliers de manifestants se sont réunis au pied de la mosquée de Grozny, en Tchétchénie, des islamistes radicaux ont menacé les Français à Gaza, et des drapeaux français ont été brûlés à Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan.
Lundi 19 Janvier 2015 - 20:06

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter