Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Antiterrorisme : la Tunisie construit son mur anti-djihadiste


Vendredi 10 Juillet 2015 modifié le Vendredi 10 Juillet 2015 - 22:47

C'est pour se protéger d'infiltrations en provenance de la Libye que la Tunisie a pris la décision de mettre un mur entre elle et son voisin.




La Tunisie continue de renforcer sa sécurité. Douze jours après les attentats de Sousse, où 38 personnes ont été tuées dans un hôtel par un djihadiste, le gouvernement tunisien a annoncé ce mercredi 8 juillet la construction d'un mur de 168 kilomètres, le long de la frontière avec la Libye. Ce mur de sable de plus de deux mètres de hauteur sera bâti entre Ras Jedir, ville au bord de la mer, et Dehiba, dans le sud du pays. « Nous avons commencé avec l'armée à ériger une clôture le long de la frontière, notamment entre Ras Jedir et Dehiba. [...] C'est un mur de sable, et derrière, il y a un fossé. Des postes de contrôle vont être installés tout le long », a expliqué le Premier ministre, Habib Essid. Seule une partie des 450 kilomètres de la frontière avec la Libye est donc concernée par cette construction, qui devrait être terminée avant la fin de l'année 2015, selon Le Monde .

Une initiative qui fait suite aux attentats

Pour rappel, l'auteur de l'attentat de Sousse, Seifeddine Rezgui, âgé de 23 ans, s'était formé au maniement des armes en Libye, avant d'attaquer des touristes dans la ville portuaire tunisienne le 26 juin dernier. Son attaque avait coûté la vie à 38 personnes, en grande majorité des touristes, notamment britanniques. Une triste suite à l'attentat sanglant du Bardo le 18 mars où deux jeunes Tunisiens armés de kalachnikovs avaient ouvert le feu sur des touristes, faisant 22 morts. Autant de faits qui ont conduit le gouvernement britannique à conseiller à ses ressortissants de quitter la Tunisie et à leur déconseiller tout voyage vers ce pays.

Un mur qui ne fait pas l'unanimité

Sur Twitter, la construction de ce mur de sable à la frontière avec la Libye suscite l'incompréhension et divise au sein même du pays quant à sa réelle efficacité :


Vendredi 10 Juillet 2015 - 18:35

Source Le Point




Nouveau commentaire :
Twitter